Policier estonien-Moscou rejette les critiques occidentales

le
0

MOSCOU, 20 août (Reuters) - Moscou a rejeté jeudi les critiques venues de pays occidentaux au sujet de la condamnation d'un policier estonien à une peine de quinze ans de prison pour espionnage dans un dossier qui empoisonne un peu plus les relations entre la Russie et l'Occident. La justice russe a prononcé son jugement contre Eston Kohver mercredi, suscitant une réaction courroucée de l'Estonie et des condamnations de la part de l'Union européenne et des Etats-Unis. (voir ID:nL5N10U1SU ) "Nous ne pouvons pas ne pas voir ces nouvelles déclarations imprudentes comme une tentative de politiser de façon explicite une affaire pénale", peut-on lire dans un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères. Selon les services de sécurité russes, Eston Kohver a été arrêté en septembre dernier sur le sol russe et avait sur lui un pistolet Taurus avec ses munitions, 5.000 euros en liquide, du matériel d'écoute et des documents, autant d'éléments prouvant qu'il menait une mission de renseignement. D'après la version estonienne, il a été arrêté sous la menace d'une arme à un point de passage à la frontière entre les deux pays. Bruxelles, qui a demandé sa libération immédiate, et Washington estiment que la législation internationale a été violée dans cette affaire, ce dont Moscou se défend. (Gabriela Baczynska; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant