Philippe Marini : le solde structurel, un rideau de fumée ?

le
3
Philippe Marini estime que le solde structurel rend la politique budgétaire française de plus en plus illisible.
Philippe Marini estime que le solde structurel rend la politique budgétaire française de plus en plus illisible.

À l'instar de cette montagne en mal d'enfant, l'Union européenne, à la recherche d'une nouvelle gouvernance financière, accoucha d'une souris : le solde structurel. Présenté comme un concept miraculeux, le solde structurel est devenu le principal pilier de notre politique budgétaire à compter de l'entrée en vigueur du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) ; supposé combler toutes les lacunes de la désormais fameuse "règle des 3 %", elle-même définie en termes de solde effectif, celui-ci devait permettre la conciliation du rétablissement des comptes publics et de la reprise économique. En effet, pour faire simple - si tant est que cela soit possible en ces matières -, le solde structurel correspond au solde public corrigé des effets du cycle économique. En bref, il s'agit du solde public tel qu'il serait constaté si le produit intérieur brut était égal à son potentiel... Déjà l'analyse s'obscurcit. Mais c'est bien parce qu'une trajectoire déterminée sur la base du solde structurel permet de mettre de côté les effets de la conjoncture qu'elle évite qu'une dégradation de la situation économique n'appelle un ajustement budgétaire aux conséquences pro-cycliques. En cela, le recours à la notion de solde structurel ne pouvait qu'être salué ; accommoder consolidation budgétaire et croissance économique, la construction intellectuelle était séduisante ! Mais la mariée n'était-elle pas trop belle ? Ma...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4328752 le samedi 24 mai 2014 à 09:42

    l'U.E c'est un peu comme le Titanic, certains arrivent encore à jouer du violon et pense qu'elle est insubmersible.

  • sidelcr le vendredi 23 mai 2014 à 17:34

    Un édifice basé sur des sables mouvants .

  • lorant21 le vendredi 23 mai 2014 à 17:17

    Une sorte de budget corrigé des variations saisonnières. Pas stupide quand même!