Peugeot, Renault : les ventes progressent en France mais...

le
0
Peugeot et Renault ont vu leurs immatriculations cumulées augmenter de 7,3% le mois dernier en France. (© Peugeot / Renault / Patrick CURTET pour Prodigious)
Peugeot et Renault ont vu leurs immatriculations cumulées augmenter de 7,3% le mois dernier en France. (© Peugeot / Renault / Patrick CURTET pour Prodigious)

Les données brutes sont flatteuses : en mars dernier, les immatriculations de véhicules neufs des constructeurs français Peugeot et Renault ont progressé de 7,3% dans l’Hexagone en données cumulées. Elles ont augmenté de 2,8% pour le premier, grâce à la griffe DS (+13,3%), et de 12,3% pour le second, portées par la marque Dacia (+19,6%). Ce rythme de croissance est appréciable mais il est inférieur à celui observé le mois précédent (+11,8% pour les deux constructeurs réunis).

Sur l’ensemble du premier trimestre, la croissance des ventes unitaires des deux constructeurs français sur leur marché domestique est ainsi ramenée à 6,9% (+5,2% pour Peugeot et +8,8% pour Renault). Dans le même temps, celle des constructeurs étrangers atteint 9,8%, portant à 8,2% la hausse totale des immatriculations en France, à 516.392 véhicules.

Perte de part de marché

En conséquence, la part de marché de nos deux fleurons nationaux de l’automobile s’est repliée de 0,7 point au premier trimestre, à 54,3%. Ce recul est intégralement imputable au groupe Peugeot, qui a vendu ces trois derniers mois 28,8% des véhicules immatriculés en France, contre une part de marché de 29,6% un an plus tôt (-0,8 point). Celle de Renault s’est stabilisée, à 25,4% (+0,1 point).

Derrière Peugeot et Renault, le groupe Volkswagen occupe la troisième place du podium des ventes de véhicules neufs en France avec une part de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant