Pétrole-Ryad fait état d'un rapprochement de vues avec Moscou

le
1
    RYAD, 23 octobre (Reuters) - Le ministre saoudien de 
l'Energie Khalid al-Falih a reçu dimanche ses homologues russe 
et qatari et fait état d'un "rapprochement des points de vue" 
avec Moscou sur la nécessité de stabiliser le marché pétrolier. 
    "L'Arabie saoudite a commencé à jouer un rôle important de 
coordination entre la Russie (...) et l'Opep, en particulier les 
pays du Golfe", a déclaré Falih lors d'une conférence de presse 
commune à Ryad. 
    "Nous sommes parvenus aujourd'hui, grâce à notre réunion, à 
une notion commune de ce qu'on peut espérer atteindre en 
novembre", a-t-il ajouté en faisant référence à la prochaine 
réunion de l'Opep, le 30 novembre à Vienne, où le cartel espère 
finaliser un accord de réduction de la production. 
    La Russie, premier producteur mondial de brut, ne fait pas 
partie de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole dont 
l'Arabie saoudite est le traditionnel chef de file. 
    Novak, qui effectue sa première visite officielle en Arabie 
saoudite en tant que ministre, s'était auparavant entretenu avec 
ses homologues du Conseil de coopération du Golfe, alliance qui 
comprend deux autres gros producteurs de l'Opep, le Koweït et 
les Emirats arabes unis, en plus de l'Arabie saoudite et du 
Qatar. 
    Les pays de l'Opep sont parvenus le 28 septembre à Alger à 
un accord de principe sur une réduction modeste de la production 
du cartel, censée revenir entre 32,5 et 33,0 millions de barils 
par jour (bpj).  
    En septembre, l'Opep a pompé en moyenne 33,39 millions de 
bpj, soit sa production la plus élevée enregistrée depuis au 
moins 2008 selon un décompte de Reuters.   
    L'Irak, deuxième plus important producteur de l'Opep, a 
demandé dimanche à être dispensé des restrictions en raison de 
la guerre en cours contre l'organisation Etat islamique. 
    "Nous menons une guerre difficile", a affirmé le ministre du 
Pétrole Jabbar Ali al-Louaïbi devant des journalistes à Bagdad, 
demandant à bénéficier de la même exemption que le Nigeria et la 
Libye. 
 
 (Reem Shamseddine et Rania El Gamal, Véronique Tison pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danalias il y a un mois

    Le Cartel espère Finaliser un Accord de Réduction de la Production.