Perte trimestrielle pour TF1, des charges exceptionnelles pèsent

le , mis à jour à 19:05
0
PERTE TRIMESTRIELLE POUR TF1 DU FAIT DE CHARGES EXCEPTIONNELLES, DONT LCI
PERTE TRIMESTRIELLE POUR TF1 DU FAIT DE CHARGES EXCEPTIONNELLES, DONT LCI

PARIS (Reuters) - Répétition du titre. TF1 a annoncé mardi être en perte au premier trimestre, une série de charges exceptionnelles, dont celles liées au passage en clair de la chaîne d'information continue LCI, ayant pesé sur les comptes du groupe.

La perte opérationnelle s'établit à 19,2 millions contre un résultat de 32,7 millions durant la même période en 2015, en raison de 34 millions d’euros de charges non courantes.

Parmi ces dernières, TF1 met en avant la perte opérationnelle de LCI, passée en clair le 5 avril, les mesures de restructuration du groupe, ainsi que l'impact négatif de mesures fiscales concernant les fictions françaises.

La perte nette s'établit à 13,1 millions d'euros, alors que le groupe affichait un bénéfice de 32,7 millions au T1 2015.

Pour l'ensemble de l'année 2016, TF1 a fait évoluer à 86 millions d'euros son estimation de ses charges non courantes, une somme qui prend en compte l'acquisition de la société de production Newen Studios.

Le chiffre d’affaires publicitaire des chaînes gratuites a par ailleurs baissé de 0,7% à 356,1 millions d'euros.

Pour l'année 2016, TF1 a répété s'attendre à une stabilité du marché net de la publicité télévisuelle en France, même s'il s'est voulu optimiste à court terme.

"Les prochains mois s’annoncent riches en événements : diffusion de l’Euro 2016 en France sur nos antennes, offre de fictions françaises événementielles, lancement de la nouvelle offre d’information portée par LCI en clair", a énuméré le groupe dans un communiqué.

Gilles Pélisson, ancien PDG d'Accor, a pris les rênes du premier groupe privé français de télévision dans un contexte tendu marqué par un marché publicitaire morose, une explosion de la concurrence avec bientôt 26 chaînes gratuites et des téléspectateurs de moins en moins fidèles à leur poste de télévision.

(Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant