Paris en retrait sur le marché européen des introductions en Bourse

le
0

(NEWSManagers.com) - Malgré l'agitation post-Brexit, des signes annoncent une hausse de l'activité des introductions en Bourse européennes fin 2016 et début 2017, selon la dernière étude " IPO Watch Europe" publiée par PwC. En atteste le nombre d'opérations de grande envergure prévues à travers l'Europe dans les prochains mois. Au Royaume-Uni, parmi les entreprises ayant d'ores et déjà fait part de leur intention de s'introduire en Bourse, figurent Pure Gym, TI Fluid Systems, Misys et ConvaTec, sans oublier le projet de spin-off d'O2, opérateur de téléphonie mobile britannique détenu par Telefonica. En Europe continentale, l'introduction d'Innogy, filiale allemande spécialisée dans les énergies renouvelables du groupe RWE, a été lancée vendredi 7 octobre et a permis de lever 4,5 milliards d'euros. Enfin, dans le cadre du programme de privatisation du gouvernement italien, l'introduction de Ferrovie Dello Stato Italiane, la dernière opération représentant plusieurs milliards d'euros, est attendue en 2017.

La situation en demi-teinte observée en début d'année s'est prolongée jusqu'au troisième trimestre 2016. En témoigne le faible niveau d'activité suite à l'agitation provoquée par le résultat du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE. Au troisième trimestre, 52 introductions en bourse ont permis de lever 3,8 milliards d'euros, soit une chute de 65% par rapport aux 95 introductions du deuxième trimestre qui avaient permis de lever 10,9 milliards d'euros, et un repli de 17% des fonds levés par les 53 introductions du troisième trimestre 2015. Parmi les introductions prévues au troisième trimestre 2016, au moins quatre d'entre elles ont été soit annulées, soit reportées, juste après l'annonce du résultat du référendum Brexit.

L'activité des introductions en Bourse au troisième trimestre 2016 a été générée pour l'essentiel par les bourses d'Europe continentale. L'introduction la plus importante du trimestre est celle de l'entreprise Nets A/S, lancée fin septembre sur Nasdaq Copenhagen et représentant 55% des fonds levés, soit 2,1 milliards d'euros. Borsa Italiana a enregistré cinq introductions au total qui ont permis de lever 0,8 milliard d'euros, soit 20% des fonds levés sur le marché européen au troisième trimestre. La privatisation d'Enav, groupe public de gestion du contrôle aérien, y a particulièrement contribué.

Après une reprise de l'activité des introductions au deuxième trimestre 2016, la Bourse de Paris n'a enregistré que 4 introductions au cours du troisième trimestre pour un montant total de 78 millions d'euros. Sur les neuf premiers mois de l'année 2016, Paris connaît une forte baisse de son activité par rapport à l'année précédente : 12 introductions pour 764 millions d'euros en 2016, contre le double (24 introductions) pour près de 3 milliards d'euros en 2015.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant