Or : "le sentiment de marché est actuellement très négatif" (Banque de Luxembourg)

le , mis à jour à 18:28
34

L'or, pénalisé par le sentiment de baisse de la demande chinoise, n'a pas joué son rôle de valeur-refuge ces derniers temps.
L'or, pénalisé par le sentiment de baisse de la demande chinoise, n'a pas joué son rôle de valeur-refuge ces derniers temps.

Depuis janvier, l’or poursuit une lente tendance baissière, qui s’est accélérée en juillet avant un léger rebond début août. Poursuite du déclin ou opportunité d’investissement ? Guy Wagner, chef économiste de la Banque de Luxembourg, livre une analyse contrastée.

Malgré un été chahuté sur les marchés boursiers, l’or n’a pas joué son rôle habituel de valeur-refuge. L’once d’or est retournée à « son niveau le plus bas depuis le premier trimestre 2010 », passant momentanément sous les 1.100 dollars au cours des dernières semaines, rappelle ainsi Guy Wagner, chef économiste de la Banque de Luxembourg.

Marché baissier

« Plusieurs facteurs indiquent que le sentiment de marché est actuellement très négatif », relève-t-il. « Sur la bourse à terme de New York, les positions longues [acheteuses] des investisseurs dits spéculatifs se situent à leurs niveaux les plus bas depuis décembre 2001 ». A contrario, « si l'on en croit le rapport de l'US Commodity Futures Trading Commission publié le 24 juillet, les paris à la baisse se situent à un niveau record ». Le déséquilibre entre les deux forces de marché est très fort, avec des « positions à découvert de 20,6 millions d'onces, contre des positions longues de 1,8 million d'onces », observe le chef économiste de la Banque de Luxembourg.

Au lieu de jouer son traditionnel rôle de valeur-refuge au cours des derniers mois face aux péripéties grecques et chinoises, l’or a été entraîné sur une tendance baissière à l’instar d’autres matières premières comme le pétrole. « Le cours de l'or n'a [pas] réagi de manière positive aux incertitudes et crises des derniers mois. La demande en provenance de la Chine semble quant à elle s'affaiblir et il se peut même que l'effondrement des cours boursiers en Chine et à Hong Kong ait conduit à des ventes du métal jaune en Asie », explique Guy Wagner.

Surtout, souligne le chef économiste de la Banque de Luxembourg, l’or est « historiquement considéré comme une couverture à long terme contre l'inflation et, en règle générale, son cours augmente lorsque les craintes inflationnistes s'accentuent. Actuellement, ces craintes restent absentes »

Un faible niveau qui offre aussi des opportunités

Malgré la conjoncture défavorable pour le marché de l’or, le faible niveau du métal jaune offre aussi des opportunités.

« Si le cours de l'or reste faible ou qu'il se replie davantage, nous relèverons nos positions », affirme ainsi Guy Wagner. Par ailleurs, en Bourse, « la valorisation des entreprises minières est aujourd'hui très basse d'un point de vue historique », relève-t-il. L’utilisation des ratios de valorisation n’est cependant pas le critère majeur pour une décision d’investissement.

Evoquant les choix de la BLI (Banque de Luxembourg Investments S.A.) en termes d’investissements sur le secteur de l’or, Guy Wagner explique : « nous investissons principalement dans des Royalty Companies. Le seul producteur aurifère au sein de notre portefeuille est la société canadienne Agnico Eagle Mines ». Par ailleurs ajoute-t-il, « les Royalty Companies dans lesquelles nous investissons sont Franco Nevada, Royal Gold et Silver Wheaton. Cette dernière concerne en réalité plutôt l'argent. L'évolution actuelle des prix de l'or et de l'argent ne porte pas forcément préjudice à ces entreprises sur le long terme ».

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1175512 le vendredi 21 aout 2015 à 08:18

    Index des valeurs minières or (GDX) : +20% depuis début août avec un flux acheteur important. Si le GDX passe la résistance oblique descendante de long terme à 18, rallye haussier en vue.

  • byscotte le jeudi 20 aout 2015 à 17:31

    et HSBC qui prevoit un Gold à 1250 d'ici fin décembre ! mdr !

  • SM7 le jeudi 20 aout 2015 à 16:48

    Comme aurait dit Galilée en son temps, et pourtant il monte ! (Le prix de l'or).

  • Samisam6 le jeudi 20 aout 2015 à 16:36

    Encore pessimiste sur l'Or physique messieurs les banquiers, restez sur les marchés papier sous perfusion QE!

  • guerber3 le jeudi 20 aout 2015 à 14:59

    Dés qu' un bankster exprime quelque chose, faites l' inverse, sinon il continue à vous plumer pour s' enrichir...!!!

  • guerber3 le jeudi 20 aout 2015 à 11:39

    Les banksters du Luxembourg son t au moins aussi voyous que les autres...!

  • lemax007 le jeudi 20 aout 2015 à 09:43

    :-) l'or c'est la monnaie, le reste c'est du vent

  • cs3000 le jeudi 20 aout 2015 à 09:37

    Depuis que cet avis a été publié l'or a repris près de 3%. Allez comprendre!

  • SM7 le jeudi 20 aout 2015 à 09:03

    Pour avoir longtemps été abonné Au Revenu, je peux vous dire que c'est le temps d'y revenir, tout simplement parce que j'ai constaté au fil du temps qu'il faut toujours faire l'inverse de ce qu'ils préconisent si on ne souhaite pas perdre d'argent mais plutôt en gagner.Rappel du gros titre (Accroche) :Or : "le sentiment de marché est actuellement très négatif" (Banque de Luxembourg)Boursorama le 18/08/2015 à 18:17, mis à jour à 18:28

  • neo1408 le jeudi 20 aout 2015 à 02:49

    entre la ponction de 10% l'épargne que l'ont risque de ce prendre et le ko actuel qui s'empire de jours en jours je préfère garder mon cash en or ou argent que dans une banque, même si il y a une baisse court terme au moins j'ai une valeur concrète.