Onxeo se renforce dans les cancers orphelins avec DNA Therapeutics

le
0
    * Onxeo signe un accord pour racheter la société de 
biopharmacie 
    * Le montant initial d'achat est de 1,7 mln en actions 
Onxeo 
    * La FDA demande deux études de phase III pour le Validive 
    * Discussions en cours pour un partenariat 
 
    par Noëlle Mennella 
    PARIS, 29 février (Reuters) - Onxeo  C4X.PA  annonce lundi 
la signature d'un accord de rachat en actions de la société de 
biopharmacie DNA Therapeutics afin d'accélérer son développement 
dans le domaine des médicaments orphelins en cancérologie.  
    Onxeo, né de la fusion en 2014 du danois Topotarget et du 
français BioAlliance Pharma, va ainsi mettre la main sur une 
technologie qui s'attaque aux cancers résistants aux traitements 
classiques via un mécanisme de réparation de l'ADN des cellules 
tumorales. 
    "Un premier essai clinique de phase I/IIa mené chez des 
patients atteints de mélanomes métastatiques a démontré la bonne 
tolérance et l'innocuité de l'administration de la molécule 
siDNA par voie intra-tumorale et sous-cutanée", indique Onxeo 
dans un communiqué. 
    "Il s'agit d'une nouvelle voie très prometteuse de 
traitement du cancer", a déclaré à Reuters Judith Greciet, la 
directrice générale d'Onxeo. "Les études se situant à un niveau 
relativement précoce, il y a forcément des risques associés 
mais, a contrario, c'est une classe d'agents extrêmement 
intéressante qui, si elle marche, sera très attractive." 
    "On ne pourrait pas entrer dans ce type de technologie, 
financièrement parlant, si le produit était à un stade très 
avancé. C'est un pari à prendre pour un investissement 
acceptable au regard de notre 'business model' et de notre 
capacité de financement", a-t-elle souligné.  
    Onxeo ne mettra pas de cash dans cette acquisition mais 
rachètera 100% des actions de la société DNA Therapeutics (un 
spin-out de l'Institut Curie) avec ses propres actions 
ordinaires pour l'équivalent de 1,7 million d'euros. 
    L'opération, qui doit être finalisée à la fin mars 2016, 
prévoit également un paiement d'étape et l'investissement d'un 
million d'euros par des actionnaire de DNA Therapeutics dans 
Onxeo. 
    Une trésorerie de 33,6 millions d'euros à fin 2015 assure à 
Onxeo une visibilité financière jusqu'à la mi-2017. 
     
    LA FDA DEMANDE DEUX ÉTUDES DE PHASE 3 POUR LE VALIDIVE 
    Le marché mondial des médicaments orphelins pourrait 
atteindre 170 milliards de dollars à l'horizon 2020, dont près 
de 80% pour les anticancéreux. 
    Sur ce marché, les deux principaux candidats médicaments 
d'Onxeo sont le Livatag, dans le cancer primitif du foie, et le 
Validive, destiné aux patients atteints de cancer ORL.  
    Le potentiel maximum du Livatag se situe entre 600 et 800 
millions d'euros et celui du Validive entre 200 et 300 millions 
entre le lancement et le pic de ventes, a précisé la directrice 
générale. 
    Les résultats des études de phase III en cours sur le 
Livatag devraient être connus "dans le courant de l'année 
prochaine". Un comité d'experts indépendants (Data Safety 
Monitoring Board, DSMB) a par sept fois donné son feu vert pour 
poursuivre l'étude sans modification. 
    De son côté, le Validive a obtenu le statut de médicament 
orphelin en Europe et la désignation de "fast track" aux 
Etats-Unis, où la FDA vient de demander deux études de phase III 
pour obtenir un éventuel enregistrement dans ce pays. 
    Ce plan de développement, plus lourd que celui initialement 
prévu par Onxeo, incite le groupe à rechercher un partenaire 
pour financer cette étape cruciale. 
    "Le produit est prêt à rentrer en phase III mais on ne la 
démarrera que lorsqu'on trouvera un partenaire pour partager les 
coûts et les risques. Les discussions sont en cours", a déclaré 
Judith Greciet. 
    Parmi les traitements qu'Onxeo commercialise déjà figure 
notamment le Beleodaq, trouvé dans la corbeille du mariage avec 
Topotarget. Ce produit dédié au traitement du lymphome a obtenu 
une autorisation précoce de mise sur le marché aux Etats-Unis en 
deuxième ligne de traitement après une rechute.   
    Aujourd'hui, Onxeo mène des études en collaboration avec son 
partenaire Spectrum Pharmaceuticals  SPPI.O  pour positionner le 
Beleodaq en première ligne dès le diagnostic de la maladie.  
     
    * Le communiqué : 
    http://bit.ly/1RAad0k    
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant