Nouvelle manifestation dispersée dans le nord du Maroc

le
0
    AL HOCEIMA, Maroc, 20 juillet (Reuters) - La police 
marocaine a tiré des gaz lacrymogènes et fait usage de matraques 
jeudi pour disperser plusieurs centaines de manifestants à Al 
Hoceïma, dans la région du Rif dans le nord du Maroc, où la 
contestation perdure depuis des mois.  
    "Chaque fois qu'on sort, ils ne nous laissent même pas 
protester tranquillement", a déclaré une jeune manifestante, 
Warda, âgée de 19 ans. "Nos demandes sont simples, nous voulons 
des universités et des hôpitaux." 
    Le mouvement s'est développé en octobre dernier après la 
mort d'un vendeur de poissons, Mouhcine Fikri, broyé dans une 
benne à ordures où il cherchait à récupérer sa marchandise 
saisie par la police. 
    Depuis l'arrestation le 29 mai de Nasser Zefzafi, chef de 
file de la contestation, les manifestations et les arrestations 
se sont multipliées et plus d'une centaine de militants ont été 
interpellés par la police. Des dizaines ont été condamnés à des 
peines de prison. 
 
 (Samia Errazzouki; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant