Nouvel accès de nervosité sur les taux souverains

le , mis à jour à 11:32
0

Nouveau mouvement brusque sur les taux souverains européens mercredi 10 juin.
Nouveau mouvement brusque sur les taux souverains européens mercredi 10 juin.

Ayant déjà rendu les marchés fébriles en fin de semaine dernière, les taux souverains des pays européens continuent leur ascension vers des niveaux nettement plus élevés qu’au cours des derniers mois.

Les interrogations sur la hausse des taux souverains reviennent une nouvelle fois au cœur des préoccupations des investisseurs. Le marché obligataire continuait de souffrir mercredi matin : lorsque les taux remontent, la valeur des obligations cotées baisse.

Taux allemands à leur plus haut depuis 8 mois

Véritable référence en Europe, le Bund allemand (emprunt à 10 ans) repassait à la hausse le niveau des 1% mercredi 10 juin en matinée selon les données de Bloomberg. À 10h10, le taux allemand à 10 ans atteignait précisément 1,05%, alors qu’il était encore à 0,95% deux heures plus tôt, et proche de 0% le 17 avril dernier.

Le taux à 10 ans français suivait également la même tendance, et atteignait quant à lui 1,39% à 9h50, contre 1,28% deux heures plus tôt et 0,35% le 16 avril dernier, lorsque les taux avaient atteint leur plus bas historique.

La hausse semblait toujours motivée par le sentiment d’un probable retour de l’inflation sur le Vieux continent, après avoir cru à un risque de déflation quelques mois plus tôt. Aucune nouvelle particulière ne venait pourtant expliquer le nouveau pic de mercredi matin : la volatilité des taux était plutôt due à la nervosité des intervenants sur le marché obligataire. La hausse des taux (et la baisse du marché obligataire) n’est pas liée à des questions de risques de défaut souverain, comme c’était le cas en Europe il y a 3 à 5 ans.

Hausse des taux d’emprunt américains également

La hausse des taux souverains ne concerne pas seulement les taux européens : mardi, Wall Street est restée indécise devant la hausse progressive des taux américains. « Le rendement des bons du Trésor à dix ans est repassé au-dessus de 2,40%, et cela rend le marché perplexe », remarquait Mace Blicksilver, de Marblehead AM, auprès de l’AFP.

La même source avait déclaré hier soir : « L'une des choses qui me rend très prudent, c'est le risque que les rendements continuent à monter chaque jour. À mon avis, on va finir par vraiment s'inquiéter en Bourse ».

Mercredi à 10h, la hausse se poursuivait et le 10 ans américain atteignait 2,47%.

La hausse des taux américains est quant à elle plutôt liée à l’attente de la hausse des taux directeurs de la Fed.

Marchés boursiers indécis

Pourtant, contrairement à vendredi dernier, ce nouvel accès de fièvre sur les taux souverains laissait les marchés Actions relativement calmes.

La plupart des indices européens évoluaient proches de leur point d’équilibre mercredi matin, le CAC40 s’affichant en légère hausse de 0,10% à 10h50, alternant les passages en territoire positif et négatif.

X. Bargue

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant