Nouveau recul de l'activité manufacturière en France

le
10
NOUVEAU RECUL DE L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE EN FRANCE
NOUVEAU RECUL DE L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE EN FRANCE

PARIS (Reuters) - L'activité dans le secteur manufacturier s'est contractée pour le huitième mois consécutif en décembre en France et à un rythme plus prononcé qu'en novembre, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle auprès des directeurs d'achat publiés vendredi par Markit.

L'indice global du secteur est ressorti à 47,5, contre 48,4 un mois plus tôt, restant sous la barre de 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité. Il s'inscrit en deçà de sa première estimation, qui se situait à 47,9.

Les industriels interrogés par Markit ont fait état d'un recul de leur production pour le septième mois d'affilée, du fait d'un nouveau repli des commandes nouvelles, notamment à l'export, qui s'accompagne d'une poursuite de la réduction des effectifs du secteur.

"L'année 2014 s'achève sur une conjoncture difficile dans le secteur manufacturier français les reculs de la production et de l'emploi se renforçant en décembre", a déclaré Jack Kennedy, économiste de Markit, estimant qu'un retournement prochain de la situation reste peu probable.

L'Insee est moins négatif sur l'industrie française dans son enquête de décembre sur le climat des affaires, l'indicateur du secteur restant à un niveau stable juste sous sa moyenne de long terme.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2734309 le vendredi 2 jan 2015 à 11:49

    M91, poser la question, c'est avoir la réponse !

  • knbskin le vendredi 2 jan 2015 à 11:10

    Pendant les voeux, la débâcle continue ! :(

  • m.ramano le vendredi 2 jan 2015 à 11:10

    Pourquoi travailler?????

  • M6437502 le vendredi 2 jan 2015 à 10:47

    On rajoute chaque jour des contraintes administrateves aux entreprises déjà surchargées.Il ne faut pas espérer que cela dopera le moral des entrepreneurs et investisseurs.Tout est à réformer,à commencer par la tête de l'Etat.

  • M9163545 le vendredi 2 jan 2015 à 10:45

    Rien d'étonnant finalement. Le malheur pour nous c'est que ce n'est pas fini.L'avantage c'est que ça met la pression plus forte sur nos dirigeants pour engager de véritable réforme de fond.Mais en sont-ils capables.

  • j.doury le vendredi 2 jan 2015 à 10:38

    j'adore la dernière phrase de l'article, on ne comprend rien.

  • M2949628 le vendredi 2 jan 2015 à 10:37

    Arrêtez votre dénigrement, c'est simplement malheureux pour tout le monde, en espérant que l'indice Markit ne reflète pas vraiment la réalité. Pour le reste, je me fiche des états d'âme des uns et des autres, particulièrement les politiques, ce qui m'intéresse c'est qu'enfin on sorte de l'encalminage....

  • j.doury le vendredi 2 jan 2015 à 10:37

    bonne année!

  • fbordach le vendredi 2 jan 2015 à 10:34

    Pendant ce temps la, le capitaine de pédalo, contredit tous les jours par la réalité économique, débite ses mensonges sur France Inter

  • s.mario3 le vendredi 2 jan 2015 à 10:32

    On voit qu'on est une économie de services. On arrive à avoir un PIB à + 0.3 % avec ça