NN Investment Partners vise 5 milliards d'euros d'encours en France dans trois ans

le
0

(NEWSManagers.com) - ING Investment Management est mort, Vive NN Investment Partners! Depuis le 7 avril, la société de gestion d'origine néerlandaise, filiale du groupe NN, a définitivement abandonné la marque ING IM pour adopter le nom NN Investment Partners (NN IP). Un tournant majeur dans l'histoire du gestionnaire d'actifs qui se présente comme le premier prestataire de fonds de placement aux Pays-Bas et comme l'un des trois acteurs majeurs en Belgique et en Pologne. Pourtant, " tout change mais rien ne change" , souligne Paul Van Eynde, responsable des clients et des ventes institutionnelles pour l'Europe. " Nos produits, nos équipes, nos services dédiés à la clientèle ne changent pas. De même, notre stratégie n'est pas influencée par ce changement de nom."

Présent dans 18 pays dans le monde, dont 15 pays en Europe, NN IP affiche actuellement 186 milliards d'euros d'actifs sous gestion. Mais le groupe entend bien donner un coup d'accélérateur à son développement. " Notre ambition est de devenir l'un des leaders de la gestion d'actifs en Europe" , indique Paul Van Eynde. " Pour y parvenir, il va falloir continuer de nous développer en France, l'un des plus grands marchés européens de la gestion. Notre histoire en France doit être une histoire de croissance." Sur le marché français justement, où NN IP gère environ 3 milliards d'euros, Paul Van Eynde voit plus grand. " Je serai déçu de ne pas être à 5 milliards d'euros d'actifs sous gestion en France dans les trois ans à venir" , avance-t-il.

Pour donner corps à son ambition, NN IP mise beaucoup sur un nouveau projet: le lancement de fonds dédiés de droit français qui doit ouvrir les portes de nombreux appels d'offres. " Jusque-là, nous avions une position limitée sur les appels d'offres" , note Paul Van Eynde. " Désormais, nous sommes capables de présenter aux institutionnels français des fonds dédiés avec un vrai savoir-faire. C'est une nouvelle dynamique qui se met en oeuvre."

Outre l'accent mis sur la clientèle des investisseurs institutionnels, NN Investment Partners entend se développer sur deux autres axes. " Nous voulons nous renforcer auprès des banques privées en France et à Monaco" , indique Paul Van Eynde. Par ailleurs, nous souhaitons accélérer notre présence auprès des sélectionneurs de fonds au sein des banques et autres distributeurs."

La France n'est pas le seul territoire où NN IP entend concentrer ses efforts. Très présente au Benelux et en Pologne, considérés comme des marchés domestiques, la société souhaite " aller au-delà de notre part de marché actuelle en Allemagne, au Royaume-Uni, en Suisse et dans les pays scandinaves afin d'avoir une position de marché crédible" , selon Paul Van Eynde qui estime " qu'il faut franchir l'étape des 5 milliards d'euros d'actifs sous gestion sur un marché pour devenir incontournables" . " C'est ce que nous voulons faire dans plusieurs pays" , ajoute Paul Van Eynde.

Le dirigeant entend mettre l'accent sur plusieurs stratégies dont il est convaincu du potentiel de développement. Ainsi, Paul Van Eynde mise sur l'investissement socialement responsable (ISR). " Il y a plusieurs milliards d'euros d'ISR qui vont être lancés par an par le biais des appels d'offres et nous avons des équipes et un savoir-faire en la matière" , avance le dirigeant. De même, il compte beaucoup sur un projet qui lui tient à coeur: le développement des retraites à contributions définies (" Defined Contributions" ). " Nous sommes déjà très présents sur ce segment aux Pays-Bas avec d'importants fonds de pension qui ont évolué vers les contributions définies" , précise-t-il. " Dans les mois qui viennent, nous allons définir dans quels marchés nous pourrons tester notre approche sur les contributions définies. Nous croyons à ce projet car c'est l'avenir des retraites."

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant