Michelin se montre plus optimiste sur l'impact des changes

le , mis à jour à 18:43
0
MICHELIN PLUS OPTIMISTE SUR LES MATIÈRES PREMIÈRES ET LES CHANGES
MICHELIN PLUS OPTIMISTE SUR LES MATIÈRES PREMIÈRES ET LES CHANGES

PARIS (Reuters) - Michelin a revu mercredi en hausse son estimation de l'impact favorable des matières premières et des changes en 2015, qui a déjà permis de compenser la baisse des prix au premier trimestre.

Le fabricant de pneumatiques, qui a également annoncé un programme de rachat d'actions de 750 millions d'euros sur 18 à 24 mois pour redistribuer une partie du cash à ses actionnaires, a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 5,022 milliards d'euros, en hausse de 5,6%.

S'il est parvenu à faire progresser ses ventes nettes davantage que ses ventes en volume (+1,5%), c'est grâce à la baisse de l'euro qui a eu un effet favorable de 9,7% sur la période.

L'effet prix-mix a, lui, reculé de 5,1% à cause des clauses d'indexation des prix des matières premières, dont l'effet positif se fait toujours sentir avec retard, et des baisses de tarifs opérées en 2014 dans un environnement du pneumatique très concurrentiel.

"Avec un impact favorable des matières premières estimé désormais à environ 600 millions d'euros sur l'année, le groupe a pour objectif un effet prix-mix/matières premières net positif sur l'année, le second semestre compensant l'effet négatif du premier semestre", a précisé Michelin dans un communiqué.

L'effet positif des matières premières - caoutchouc naturel et pétrole - était jusqu'à présent attendu à 450 millions d'euros. L'effet positif des changes, estimé jusqu'ici à 150 millions d'euros sur l'année, est maintenu à 350 millions.

Le groupe clermontois a confirmé ses objectifs 2015, notamment une croissance des volumes en ligne avec l'évolution des marchés et un résultat opérationnel avant éléments non récurrents en croissance au-delà de l'effet de changes.

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant