Merial compte poursuivre sa stratégie d'acquisitions ciblées

le , mis à jour à 18:14
0

* Croissance annuelle du marché de 3%-5% d'ici 2017 * Les marchés émergents, dont la Chine, en perspective * 10 nouveaux produits lancés au cours des trois prochaines années par Noëlle Mennella PARIS, 19 mai (Reuters) - Merial, la division de santé animale de Sanofi SASY.PA , compte poursuivre sa stratégie d'acquisitions ciblées afin de consolider ses positions sur un marché qui devrait connaître une croissance annuelle de 3% à 5% d'ici à 2017. Numéro un français de la santé animale avec un chiffre d'affaires de 2,1 milliards d'euros et numéro 4 mondial, Merial opère sur un marché pesant 18 milliards d'euros qui a déjà connu dans les 25 dernières années de nombreuses opérations de fusions et acquisitions. Considéré par Sanofi comme un de ses relais de croissance, Merial a pour ambition de renforcer ses positions dominantes en devenant le numéro un là où il ne l'est pas encore, comme dans les produits équins ou les vaccins aviaires. Il vise aussi les marchés à forte croissance que sont les pays émergents, la Chine en tête. "Ce qui nous intéresse, c'est la pertinence des acquisitions, plus que leur taille. Si des acquisitions se présentaient, nous nous pencherions sur ces dossiers. Il s'agit pour Merial d'affirmer une présence stable et durable", a déclaré Carsten Hellmann, directeur général de Merial, au cours d'une conférence de presse. La Chine, premier pays producteur de porc et grand producteur de volailles, constitue un enjeu important pour Merial, mais sa pénétration devrait prendre plusieurs années, a-t-il poursuivi. La France, deuxième marché de la santé animale derrière les Etats-Unis, compte 41 millions d'animaux de rente (vaches, boeufs, porcs) et 301 millions de volailles, mais aussi un chien ou un chat dans la moitié des foyers. Chez Merial, 41% des traitements s'adressent aux chiens et aux chats et le solde au bovins, porcs, volailles et ovins. Pour relever les défis de la santé animale, Merial compte sur son innovation et consacre 160 millions d'euros par an, soit 8% de son chiffre d'affaires, à sa recherche. La société a obtenu en janvier le feu vert de la Commission européenne pour commercialiser NexGard Spectra, premier traitement mensuel préventif contre les puces et les tiques chez le chien. Elle s'apprête à lancer les produits équins Legend/Marquis, acquis auprès de Bayer BAYGn.DE en décembre 2014 ID:nWEA00GM5 , et dans sa division aviaire prépare le lancement d'un vaccin administré sous forme de comprimé effervescent. Au total, Merial prévoit de lancer 10 nouveaux "produits majeurs" au cours des trois prochaines années. En outre, l'entreprise explore actuellement de "nouvelles perspectives" pour devenir une entreprise globale et intégrée offrant aux animaux de compagnie des soins de dermatologie, d'hygiène, d'ophtalmologie et de nourriture. Ces segments adjacents au marché traditionnel sur lequel opère Merial représentent "un potentiel de croissance très important" avec un marché estimé à 107 milliards de dollars, a précisé Carsten Hellmann. "Je suis confiant pour l'avenir. On peut se développer encore plus", a-t-il ajouté. (Edité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant