MECELEC : Résultats semestriels 2014

le
0

Résultats semestriels - Des performances opérationnelles impactées par une conjoncture difficile - premiers bénéfices des initiatives stratégiques

  • Chiffre d'affaires à périmètre constant en recul de 21,6%, répliquant la tendance des mises en chantier de logement individuel et la transition vers les nouvelles générations de véhicules industriels ;
  • Pertinence de la stratégie mise en œuvre, tant sur l'optimisation des sites industriels que dans le choix des segments de marché ;
  • Faible endettement financier et autofinancement des opérations de restructuration ;
  • Lancement d'une émission obligataire pour accompagner le redéploiement industriel et commercial et l'innovation ;

Mauves, le 23 septembre 2014. - MECELEC, acteur majeur spécialiste des matériaux composites et des plastiques à destination des réseaux et de l'industrie, annonce ses résultats pour le 1er semestre 2014.

Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2014 s'établit à 16.579 K€, en recul de 21,6% à périmètre constant et hors intégration du chiffre d'affaires de BESACIER, non consolidé. Il réplique le comportement des marchés sous-jacents de la construction individuelle et des véhicules industriels. Ces conditions défavorables affectent la rentabilité d'un modèle économique à coûts fixes importants. Le résultat opérationnel courant s'établit ainsi à (2.120) K€, par comparaison avec un résultat opérationnel courant de (2.185) K€ au 1er semestre 2013.

Compte de résultat résumé (K€) 1er semestre 2014   1er semestre 2013
Chiffre d'Affaires 16.579 * 21.945
Résultat Opérationnel Courant (2.120)   (2.185)
Résultat Opérationnel (2.651) ** (2.270)
Résultat Net (3.665) *** (2.573)

* Le transfert de Vonges et la cession de Fabrègues ont eu un impact négatif sur le chiffre d'affaires semestriel d'environ 4 M€. L'acquisition de BESACIER, intégrée au 1er juillet 2014, n'est pas prise en compte (Chiffre d'affaires semestriel 3.189 k€, résultat net 131 k€ - Chiffres non audités).

** Dont éléments exceptionnels de restructuration pour un montant de 693 K€.

*** Dont déreconnaissance comptable des impôts différés actifs pour un montant de 871 K€ en normes IFRS.

MECELEC avait fait le choix dès 2011 de réduire l'influence du secteur de la construction sur son activité, en rééquilibrant rapidement son portefeuille commercial en faveur de segments industriels nouveaux par des opérations de croissance externe. Ces opérations ont porté sur la reprise de sites industriels sous-performants, avec la volonté de les inclure dans le processus global d'optimisation de l'outil industriel, entamé sur les sites historiques de MECELEC depuis 2010.

La pertinence de cette stratégie est confirmée en 2014 :

  • par un segment industriel représentant désormais 57% de l'activité en 2014, contre 30% en 2010 ;
  • par une amélioration significative de la rentabilité des activités issues de Vonges, historiquement déficitaires, et dont le transfert initialement positionné sur la fin de l'année 2013, s'est prolongé sur le 1er semestre 2014.

L'analyse fine des prix de revient a amené MECELEC à constater l'absence de rentabilité de certaines productions, et à décider d'en cesser progressivement la production, en concertation avec les clients concernés, processus dont l'impact positif prendra effet au 2ème semestre 2014. La montée en puissance des nouveaux marchés remportés en 2013 est ralentie par une conjoncture économique difficile.

Après avoir remboursé par anticipation son passif de sauvegarde avec 7 ans d'avance, MECELEC confirme la solidité de son modèle de financement, par un endettement consolidé en baisse de 28% à 5,9 M€ (contre 8,2 M€ au 30 juin 2013), et par un compte fournisseurs ramené à 7,7 M€ (contre 10 M€ au 30 juin 2013).

Le Groupe confirme l'émission prochaine d'Obligations Convertibles à Bons de Souscriptions d'Actions (OCABSA) jusqu'à 15 M€, dont près de 50% ont déjà fait l'objet d'une déclaration d'intention de souscription.

Enfin, afin de donner plus de visibilité aux actionnaires, le Conseil d'Administration a décidé de mettre en place un contrat de liquidité.

Commentant les résultats, Michel-Pierre DELOCHE, Président-Directeur Général, a déclaré « La stabilité du résultat opérationnel courant, malgré le recul de 21,6% du chiffre d'affaires, traduit les premiers bénéfices des mesures de réduction des frais fixes engagées depuis plusieurs mois. Les investissements importants mis en œuvre pour accroître la productivité des usines dédiées aux réseaux pénalisent notre rentabilité à court terme, mais nous placent en position offensive pour le redémarrage prochain du secteur de la construction.

Par ailleurs, la Direction de MECELEC a décidé, au cours des trois dernières années, de rééquilibrer sa cartographie de technologies et de clients, pour réduire sa dépendance sectorielle et géographique au seul secteur de la construction française. Ses choix d'acquisitions se sont délibérément portés sur des sites industriels en difficulté, dont la contrepartie de l'absence de coûts d'acquisition se traduit par des résultats opérationnels temporairement déficitaires, liés aux délais et aux coûts de leur restructuration.

Au 2e semestre 2014, les projets de MECELEC s'accélèrent tant sur l'optimisation des coûts de production que dans le développement de nouveaux produits et compétences. L'acquisition de la technologie de niche du découpage fin, par le rapprochement récent avec BESACIER, va dans ce sens. »

Le rapport semestriel est disponible sur www.mecelec.fr.


A propos de MECELEC :

Créée en 1934, MECELEC était à l'origine un spécialiste de l'équipement de réseaux électriques. A la fin des années 50, la société a choisi le polyester pour la fabrication de matériels de raccordement électriques, jusque-là en métal.

MECELEC est aujourd'hui un industriel spécialiste des matériaux composites et des plastiques dont l'activité se déploie sur deux segments de marché :

  • INDUSTRIE - MECELEC a développé de fortes compétences techniques et industrielles dans la transformation des composites thermodurcissables et dans l'injection des thermoplastiques. Cette activité a été renforcée par la création du site de St Agrève (1984), l'acquisition de l'activité NOBEL COMPOSITES (2003), puis par celles de SADAC (2011) et de SOTIRA 73 (2012).
  • RESEAUX - MECELEC est un des rares acteurs du marché à offrir une gamme complète d'équipements de raccordement entre des réseaux publics (électrique, télécoms, gaz et eau) et leurs clients.

MECELEC a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 43,6 M€ (2013) et compte environ 280 salariés. Son implantation principale est en région Rhône Alpes : Mauves et Saint-Agrève (Ardèche), Saint-Etienne de Saint-Geoirs (Isère), Chambéry (Savoie) et Corbas (Rhône); elle possède un établissement en Roumanie à Cluj-Napoca.

La société est cotée sur l'Euronext Paris compartiment C. Code ISIN : FR0000061244 - MCLC.

Contacts :

ACTUS LYON : Amalia NAVEIRA / Relations analystes/investisseurs 04 72 18 04 92 anaveira@actus.fr

MECELEC : Michel-Pierre DELOCHE / Président Directeur Général 04 78 95 98 22 mp.deloche@mecelec.fr


Information réglementée
Communiqués au titre de l'obligation d'information permanente :
- Communiqué sur comptes, résultats, chiffres d'affaires
Communiqué intégral et original au format PDF :
http://www.actusnews.com/documents_communiques/ACTUS-0-37286-16-EKNHKrNCpOd5gCXYaMX1-20140923-1633_MEC-230914-RS-14.pdf

Si le fichier PDF ne s'affiche pas ou pour le télécharger, cliquez ici.

Pour consulter le fichier PDF en intégralité, cliquez ici.

Pour visualiser les documents au format PDF, vous pouvez télécharger gratuitement Acrobat Reader XI.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant