Macron critique l'austérité imposée aux Grecs par les créanciers

le
19
MACRON S'INTERROGE SUR L'AUSTÉRITÉ IMPOSÉE AUX GRECS
MACRON S'INTERROGE SUR L'AUSTÉRITÉ IMPOSÉE AUX GRECS

PARIS (Reuters) - La question de la "soutenabilité" de la politique budgétaire imposée à la Grèce va se poser assez vite aux Européens, a déclaré le ministre français de l'Economie, Emmanuel Macron.

"On est en train de voir qu’au-delà du sujet de la restructuration de la dette, va se poser assez vite la question de la soutenabilité de la politique budgétaire imposée à la Grèce. Car la politique d’un pays ne peut avoir l’austérité budgétaire comme unique horizon", dit-il dans une interview publiée samedi par Le Monde.

Les Européens ont approuvé une nouvelle aide à la Grèce, qui devrait commencer à lui être versée la semaine prochaine, après le vote par le parlement hellène de nouvelles mesures exigées par ses créanciers. Cet accord s'accompagne d'un engagement sur un allègement futur de la dette grecque dont les modalités seront discutées en 2018.

Au-delà de la Grèce, Emmanuel Macron estime que la mise en place d'un mécanisme de restructuration des dettes publiques dans la zone euro est "un sujet sur lequel il faut qu’on avance".

"Mais il ne faut ouvrir ce débat que si des mécanismes de solidarité budgétaire et financière ont été instaurés préalablement, sinon on va provoquer une nouvelle fragmentation de la zone euro", ajoute-t-il.

Le ministre relève que l'Allemagne, qui est demandeuse d'un tel mécanisme, "a 8,5 points de PIB d’excédent vis-à-vis du reste du monde et ne réalloue pas cette épargne dans la zone euro."

(Yann Le Guernigou, édité par Jean-Philippe Lefief)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 300CH le dimanche 19 juin 2016 à 12:33

    "Gauche au volant, faillite au tournant"

  • 300CH le dimanche 19 juin 2016 à 12:30

    Vous avez voulu la Gauche, vous aurez la Grèce

  • pylenoir le dimanche 19 juin 2016 à 11:41

    encore une occasion perdue de se taire !

  • 82554976 le dimanche 19 juin 2016 à 08:18

    On le comprend , il sait qu'après la Grèce nous serons les prochains à nous débattre avec la BCE et le FMI pour notre dette excessive

  • jamlo12 le samedi 18 juin 2016 à 22:45

    IL SENT LA ROUE TOURNEE AVEC LE BREXIT MAIS MDRR

  • Jermaup le samedi 18 juin 2016 à 22:15

    Et c'est un ex-financier de la banque rothschild qui donne des leçons de morale socialiste. Macron du haut de ses 38 ans ...

  • brinon1 le samedi 18 juin 2016 à 20:37

    "menteur, voleur, tricheur", mais si sympathique, dernier avis non partagé par par les allemands seuls aptes a tirer des chèques qui ne seront jamais remboursés.... et peu enclins à les tirer.

  • sibile le samedi 18 juin 2016 à 20:17

    contrairement à ce que disent certains, Macron est un vrai socialiste => prenons à ceux qui bossent pour donner à ceux qui ne font rien

  • zouquett le samedi 18 juin 2016 à 20:01

    c'est un makro

  • guerber3 le samedi 18 juin 2016 à 18:56

    Une nation qui triche depuis...toujours, du haut en bas de l' échelle sociale, le jeune Macron ferait bien de s ' instruire avant de donner son jugement...!!!