Lombard Odier IM lance des ETF obligataires smart beta avec ETF Securities

le
0

(NEWSManagers.com) - Lombard Odier Investment Managers s' est associé à ETF Securities

pour lancer une gamme d' ETF obligataires " smart beta " . Les premiers

produits, qui seront cotés sur le London Stock Exchange, incluront un

ETF d' obligations gouvernementales mondiales, un fonds d' obligations

d' entreprises mondiales et un fonds d' obligations d' entreprises

européennes. Tous offriront l' approche fondamentale mise au point par

Lombard Odier IM. Un ETF de dette émergente en devises locales doit être

lancé début mai.

Jusqu' ici, les stratégies obligataires

fondamentales de Lombard Odier IM étaient uniquement accessibles aux

investisseurs en fonds. Ce partenariat avec ETF Securities va permettre

de les proposer à une base d' investisseurs élargie, par le biais de

gérants de fortune, de conseillers financiers et de plates-formes

d' investissement.

" La majorité des investisseurs obligataires sont dans des

stratégies qui suivent une approche traditionnelle par capitalisation

boursière. En investissant dans des actions, cette approche signifie

simplement que les investisseurs achètent les plus grandes sociétés.

Toutefois, pour les obligations, cela signifie prêter davantage aux

émetteurs les plus endettés. Au cœur de cette approche pondérée par les

fondamentaux, conçue par Lombard Odier IM, figure le principe que les

investisseurs obligataires sont des prêteurs. Aussi le point de départ

de l' investissement obligataire doit être la capacité de l' emprunteur à

rembourser ses dettes plutôt que par sa capacité à emprunter davantage.

Cette approche évalue les facteurs fondamentaux pour les émetteurs

gouvernementaux ou entreprises. Pour les gouvernements, les facteurs

incluent le PIB, le ratio dette-PIB ainsi que la stabilité fiscale et

politique. Pour les entreprises, chaque contribution du secteur à

l' économie est étudié avant d' évaluer les revenus de chaque émetteur, le

niveau d' endettement, les cash flow et la qualité des actifs " ,

explique Lombard Odier.

Jean-François Tardiveau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant