Les ventes de Hyundai en panne, le titre chute à Séoul

le , mis à jour à 11:01
0

par Hyunjoo Jin

SEOUL (Reuters) - Hyundai Motor a chuté de 10% en Bourse mardi, à son plus bas niveau depuis près de cinq ans, le constructeur automobile sud-coréen étant ainsi sanctionné pour sa trop grande dépendance envers les berlines qui lui a fait manquer le boom des véhicules de loisirs ou SUV (sport utility vehicles).

Les livraisons de l'usine américaine de Hyundai ont chuté de 17% en mai par rapport au même mois de 2014 et celles de ses usines chinoises de 12%, selon Yim Eun-young, analyste de Samsung Securities, qui a eu accès à des données préliminaires.

En plus de ne pas avoir vu venir l'engouement du public pour les SUV, Hyundai est pénalisé par la dépréciation du yen, à son plus bas niveau depuis 12 ans et demi face au dollar, qui favorise ses concurrents japonais.

En mai, le groupe a annoncé une hausse de la production de son SUV Tucson en Corée du Sud pour répondre à la demande, mais cette montée en puissance n'interviendra pas avant septembre.

"Hyundai a répondu trop tard à l'engouement du marché pour les SUV", constate Ko Tae-bong, analyste qui suit le secteur automobile pour Hi Investment & Securities.

Le titre a perdu 10,36% à 138.500 wons à la Bourse de Séoul mardi, sa plus forte baisse depuis août 2011, effaçant ainsi l'équivalent de 3,7 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros) de capitalisation boursière. La filiale Kia Motors a cédé 4,12% dans la foulée.

Pour mai, Hyundai a fait état d'un deuxième mois de baisse de ses ventes avec des reculs de 8% sur son marché intérieur et de 6% à l'international.

Le groupe communiquera dans la journée ses ventes aux Etats-Unis et Yim Eun-young, l'analyste de Samsung Securities, pense qu'elles seront non seulement en baisse mais aussi inférieures à celles de Kia pour la toute première fois.

Cette désaffection frappe Hyundai malgré des promotions agressives. Au premier trimestre, le groupe les a accrues de près de 30% aux Etats-Unis, à 2.200 dollars par véhicule en moyenne, afin d'écouler ses stocks. En Corée du Sud, il propose depuis mai des crédits gratuits pour l'achat de berlines Elantra et Sonata.

Pour Ko Tae-bong, l'analyste de Hi Investment, Hyundai aura du mal à atteindre son objectif de vendre 5,05 millions de véhicules cette année s'il n'avance pas le lancement de la nouvelle version de l'Elantra, un modèle clé dont le style n'avait plus été actualisé depuis cinq ans.

Par contraste, Ford a annoncé lundi soir qu'il réduirait à une semaine au lieu de deux la période de fermeture de la plupart de ses usines nord-américaines cet été afin d'assembler 40.000 véhicules de plus et répondre ainsi à une forte demande pour ses pick-ups et SUV.

(avec la contribution de Yeawon Choi, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant