Les levées dans le capital investissement atteignent 10 milliards d'euros en France

le , mis à jour le
0

(NEWSManagers.com) - L'Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) affiche sa satisfaction. " 2015 a été une très belle année pour le capital investissement " , s'est réjoui Michel Chabanel, président de l'association lors de la présentation annuelle de l'activité des acteurs français du capital-investissement en 2015.Principale bonne nouvelle de l'an dernier, le palier de 10 milliards d'euros investis et des 10 milliards d'euros levés a été franchi. En 2015, les acteurs du capital-investissement français ont investi 10,7 milliards d'euros dans l'accompagnement et l'accélération de 1.645 entreprises engagées dans des projets de transformation, " un fort rebond de 23% par rapport à 2014, et un niveau au plus haut depuis 8 ans " , souligne l'AFIC.

Du côté des capitaux levés, le total de 9,7 milliards d'euros engagés dans l'économie par les 77 sociétés de capital-investissement établies en France qui les ont collectés s'avère à peu près stable par rapport à 2014 (-4%).

Cette stabilité permet de maintenir un niveau proche de la moyenne d'avant-crise, qui se situe à 10,5 milliards entre 2005 et 2008. " Un niveau atteint sans opération exceptionnelle supérieure à 1 milliard d'euros comme ce fut le cas les deux années précédentes, synonyme d'une meilleure répartition des fonds levés auprès de l'ensemble des professionnels du capital-investissement " , souligne Michel Chabanel.

Concernant les catégories de souscripteurs, l'AFIC constate une forte baisse des fonds de fonds par rapport à 2014 (-24%, à 2,1 milliards d'euros soit 21% de la collecte). En revanche l'association souligne une progression continue depuis 4 ans des personnes physiques et family offices, dont les souscriptions se sont élevées à 1,6 milliard (16% de la collecte). La part des compagnies d'assurance et mutuelles progresse et se rapproche des niveaux d'avant-crise. " Elle représente 1,6 milliard d'euros en 2015 contre 1,9 milliard en moyenne sur 2006-2008 " , précise Michel Chabanel. Niveau qui reste selon le président de l'association " insuffisant compte tenu des réserves d'épargne disponibles " . Les industriels, bien qu'ils ne représentent que 4% de la collecte, ont plus que triplé leurs souscriptions en un an à 364 millions contre 111 millions en 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant