Les investisseurs restent sereins face aux mauvais chiffres du commerce chinois

le
2

Les investisseurs ne se sont pas inquiétés, lundi matin, de la poursuite de la baisse des exportations et importations chinoises exprimées en USD.
Les investisseurs ne se sont pas inquiétés, lundi matin, de la poursuite de la baisse des exportations et importations chinoises exprimées en USD.

Les statistiques du commerce extérieur chinois, publiées lundi matin, sont ressorties inférieures aux attentes de analystes. Contrairement à l’année dernière, ces statistiques mitigées ne perturbent pas les investisseurs. Une fois n’est pas coutume, l’été boursier 2016 est calme.

Au mois de juillet 2016, le montant des exportations chinoises exprimé en dollars a baissé de 4,4% par rapport à juillet 2015, et les importations chinoises ont quant à elles chuté de 12,5% par rapport au même mois de l’année passée.

Déjà en juillet 2015, les exportations et les importations s’étaient affichées en baisse respective de 2,5% et de 6,1% par rapport à juillet 2014. La baisse du montant des flux commerciaux entre la Chine et le reste du monde, qui avait participé aux inquiétudes des investisseurs au cours de l’été 2015, reste ainsi d’actualité.

Pour autant, le sujet n’inquiète plus les investisseurs, qui restent globalement sereins face aux diverses statistiques chinoises.

Et pour cause : la dégradation des chiffres du commerce chinois s’explique toujours principalement du fait de la baisse des prix des matières premières enregistrée sur 12 mois. Or, depuis 6 mois, les prix des matières premières ont rebondi et parviennent globalement à se stabiliser malgré quelques doutes récents sur la tendance des prix du pétrole. La stabilisation des prix des matières premières devrait permettre dans les prochains mois un arrêt de la dégradation des statistiques du commerce chinois exprimées sur 12 mois glissants en dollars.

Lundi 8 août à 11h, le CAC40 s’affichait en hausse de 0,64% à 4.438 points, évoluant à ses niveaux d’avant le vote britannique en faveur du Brexit. En Allemagne, le Dax 30 gagnait pour sa part 0,99% à 10.469 points. Au Royaume-Uni, le FTSE 100 gagnait 0,27% à 6.811 points.

Le secteur financier continue de tirer les indices boursiers vers le haut, la confiance des investisseurs vis-à-vis des banques européennes revenant progressivement après des publications de résultats trimestriels plutôt encourageantes à l’exception de certains établissements (Deutsche Bank, RBS, certaines banques italiennes) et des stress tests bancaires correctement digérés.

Après la baisse des taux directeurs de la Bank of England au cours de la semaine dernière, les espoirs d’une nouvelle action accommodante de la part de la BCE ont légèrement augmenté chez les investisseurs, tout en restant modérés.

Après avoir baissé de manière assez préoccupante en début de semaine dernière, le pétrole continue de retrouver des couleurs. Vers 10h45, le WTI s’échangeait à 42,37 USD/baril (+0,98%) et le Brent évoluait à 44,81 USD/baril (+0,88%).

La Chine restera d’actualité demain mardi avec la publication des chiffres de l’inflation au mois de juillet. Peu de surprises sont à attendre de cette publication.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • monjohn le lundi 8 aout 2016 à 12:38

    Les serins sont aussi des canaris, on les employait dans les mines pour détecter le gaz...

  • mlaure13 le lundi 8 aout 2016 à 11:35

    La bêtise humaine a surtout de très beaux jours devant elle...:-)))