Les grandes banques améliorent leur ratio de fonds propres

le
0
LES GRANDES BANQUES AMÉLIORENT LEUR RATIO DE FONDS PROPRES
LES GRANDES BANQUES AMÉLIORENT LEUR RATIO DE FONDS PROPRES

LONDRES (Reuters) - Les principales banques mondiales ont pratiquement éliminé le déficit de fonds propres qui serait le leur si la réglementation Bâle III était déjà intégralement en vigueur.

Les 102 premières banques de la planète auraient eu un déficit de fonds propres de 15,1 milliards d'euros fin décembre pour atteindre l'objectif d'un ratio de capital tier 1 de 7% contre un déficit de 57,5 milliards d'euros à fin juin 2013, fait savoir jeudi la Banque des réglements internationaux (BRI).

Le déficit théorique de fonds propres des banques continue ainsi de se réduire considérablement. Il était estimé à environ 374 milliards d'euros il y a moins de trois ans.

Cette situation atteste des efforts des banques pour augmenter leur capital et se restructurer par la cession de certains actifs.

Le tableau est similaire en ce qui concerne les principales banques européennes, rapporte de son côté l'Autorité bancaire européenne (ABE).

Le ratio de capital tier 1 des 42 établissements concernés s'établissait en moyenne à 10,1% fin décembre contre 9,1% fin juin 2013, précise l'ABE.

Les banques auraient eu un déficit de fonds propres de 11,6 milliards d'euros fin décembre pour atteindre l'objectif d'un ratio de 7% contre un déficit de 36,3 milliards d'euros à fin juin 2013, ajoute l'autorité de régulation.

Les accords de Bâle III ont introduit toute une série de dispositions réglementaires dont la mise en oeuvre a été étalée de 2013 à 2019. Leur objectif est d'amener les banques à renforcer leur solidité financière en augmentant leurs fonds propres.

(Steve Slater, Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant