Les fonds d'actions européennes grands perdants du premier trimestre

le , mis à jour le
0

(NEWSManagers.com) -

Pas de miracle. Les fonds dédiés aux deux marchés qui ont mis en oeuvre des politiques d'assouplissement quantitatif jamais vues, à savoir le Japon et la zone euro, ont bataillé jusqu'aux derniers jours du premier trimestre pour attirer de nouvelles souscriptions. Mais les fonds d'actions européennes ont encore subi des sorties nettes durant la dernière semaine de mars pour un montant de 2 milliards de dollars, selon l'étude hebdomadaire de Bank of America Merrill Lynch qui reprend des données du spécialiste de l'évolution des flux dans le monde EPFR Global. Les fonds d'actions japonaises ont affiché de leur côté une décollecte nette de 1,1 milliard de dollars durant la dernière semaine de mars, la plus importante depuis octobre 2015.

Sur l'ensemble du premier trimestre, les fonds dédiés aux actions japonaises enregistrent toutefois une collecte nette de 1,7 milliard de dollars, après 1,85 milliard de dollars au quatrième trimestre 2015 et, il est vrai, un montant record de 58,26 milliards de dollars sur l'ensemble de l'année 2015. Les fonds d'actions européennes affichent de leur côté des sorties nettes pour près de 15 milliards de dollars après une collecte deux fois plus importante au quatrième trimestre 2015 et un montant record de souscriptions nettes pour l'année 2015 à 134,68 milliards de dollars.

Toutes catégories confondues, les fonds d'actions des marchés développés terminent le premier trimestre avec une décollecte de près de 30 milliards de dollars alors qu'ils avaient engrangé 143,77 milliards de dollars au terme de l'année 2015. Ont contribué à cette évolution la baisse des prix de l'énergie et des matières premières, l'introduction de taux d'intérêt négatifs au Japon, des données macroéconomiques mitigées sur la Chine et la perspective de nouvelles hausses des taux aux Etats-Unis.Du côté des fonds d'actions émergentes, le trimestre se solde par des sorties nettes de 2,4 milliards de dollars, en net ralentissement par rapport au quatrième trimestre 2015 (-8,3 milliards de dollars) et à l'ensemble de l'année écoulée (-68 milliards de dollars). La défiance touchant l'ensemble du monde émergent semble s'estomper. La plupart des fonds émergents enregistrent en tout cas des flux positifs ou au moins un ralentissement marqué des sorties nettes. Les fonds dédiés à la Chine ont ainsi enregistré des entrées nettes de 453 millions de dollars au premier trimestre après des dégagements de près de 2,5 milliards de dollars au quatrième trimestre 2015. Les fonds dédiés à la Corée ont pour leur part attiré 1,15 milliard de dollars après un très modeste montant de 38 millions de dollars au dernier trimestre 2015. Et les fonds spécialisés dans les actions de l'Europe émergente ont engrangé 70 millions de dollars au premier trimestre après avoir subi des sorties nettes de 244 millions de dollars au trimestre précédent.

Sur le front obligataire, le tableau est un peu plus positif même si les fonds toutes catégories confondues ont subi une décollecte de 0,4 milliard de dollars durant la dernière semaine de mars, les premiers dégagements hebdomadaires depuis cinq semaines. Sur l'ensemble du trimestre, les fonds obligataires affichent des entrées nettes de 17,6 milliards de dollars après de sorties nettes de 43,66 milliards de dollars au quatrième trimestre 2015. Une évolution due, il est vrai, pour l'essentiel au regain d'intérêt pour les fonds d'obligations américaines qui ont engrangé près de 43 milliards de dollars sur le trimestre alors qu'ils avaient subi une décollecte nette de 3,6 milliards de dollars au dernier trimestre 2015. On observe également que les fonds dédiés aux obligations high yield américaines, qui avaient affiché des dégagements de plus de 7 milliards de dollars au dernier trimestre 2015, ont engrangé près de 3 milliards de dollars au premier trimestre. Les fonds européens high yield ont encore attiré 643 millions de dollars au premier trimestre, soit beaucoup moins qu'au trimestre précédent (2,28 milliards de dollars).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant