Les fonds actions de droit français s'en tirent à bon compte dans la crise grecque

le
0

(NEWSManagers.com) - Forte décollecte en juin pour les fonds de droit français. En un mois, ils ont perdu 22 024,2 millions d'euros, provoquant peu ou prou une baisse de l'encours global de 4,4 %. Selon les données d' Europerformance SIX Telekurs, les actifs sous gestion se sont élèvés à la fin du mois à 823 027,2 millions d'euros. Dans le détail, seuls les fonds investis en actions ont fait exception en ayant enregistré une collecte nette d'ensemble positive. En revanche, les autres grandes classe d'actifs ont toutes subi des rachats nets, avec, à la clé, des catégories investis sur la zone euro en très forte décollecte. Pour sa part, l'effet marché a été négatif pour l'ensemble des fonds.

Chiffres à l'appui, ce sont les fonds monétaires qui ont été les plus affectés par les retraits. Ces derniers atteignent 23 035,3 millions d'euros, marquant une variation négative de l'encours de la classe d'actifs de 7,83 %. Crise grecque oblige, les fonds obligataires ont aussi souffert. L'ensemble de la catégorie a enregistré des rachats nets de 1 091,8 millions d'euros, avec pour les seuls fonds investis en obligations de la zone euro, des rachats nets de 1–5,66 millions. Les fonds d'obligations à haut rendement ont pour leur part légèrement collecté ainsi que ceux investis à l'international (93,83 millions et 11,74 millions respectivement).

L'effet marché a donc été négatif quelle que soit la catégorie de fonds obligataires observés. Les fonds européens ont subi l'une des pertes moyennes les plus fortes (-2,71 %) tandis que les fonds composés d'obligations sur les marchés émergents ont le mieux résisté (-1,09 %). Sur la zone euro, la baisse est de 1,16 %.

Les fonds d'obligations convertibles n'ont pas fait exception. Prise dans son ensemble, la classe d'actifs a subi des rachats modérés (-44,6 millions), qui sont uniquement dus à la décollecte sur les fonds d'obligations convertibles de la zone euro. Ils enregistrent des sorties nettes de 108,5 millions tandis que ceux investis sur des titres internationaux ont collecté (+63,4 millions). En revanche, dans tous les cas, les performances moyennes sont dans le rouge (-2,04 % pour la zone euro, et -2,59 % à l'international notamment).

Ce sont donc les fonds investis en actions qui sont parvenus à tirer leur épingle du jeu. Dans leur ensemble, toutes catégories confondues, ils ont enregistré des souscriptions nettes de 413,58 millions d'euros. Mieux, toutes les catégories ont collecté – dont les fonds actions Europe (+91,7 millions ) ou investis sur l'Aise/Pacifique (+357 millions) – à l'exception cependant des fonds investis dans des actions américaines. Les sorties nettes sur cette classe d'actifs s'élèvent à 170 millions. En revanche, les performances moyennes des différentes catégories sont toutes négatives. Notamment sur l'Europe (-3,83 %), sur l'Asie/Pacifique (-4,49 %) et à l'international (-3,91 %).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant