Les ETF actions subissent des sorties nettes de 2,4 milliards d'euros en février

le
0

(NEWSManagers.com) -

Un record. Les ETF européens dédiés aux actions ont terminé le mois de février sur des sorties nettes de 2,4 milliards d'euros alors qu'ils avaient encore engrangé plus de 1 milliard d'euros le mois précédent, selon les dernières statistiques mensuelles communiquées par Lyxor Asset Management. Toutes catégories confondues, le mois s'est soldé par des sorties nettes de 271 millions d'euros. Sur les deux premiers mois de l'année, les encours affichent un recul de 5% par rapport à leur niveau de fin 2015 à 428,5 milliards d'euros.L'ensemble des ETF actions des marchés développés ont été touchés par des dégagements. Pour la première fois depuis avril 2015, les ETF de la région européenne ont enregistré des sorties de capitaux sur le mois, et ce à hauteur de 1,1 milliard d'euros. Les flux vers les ETF spécialisés sur les actions asiatiques et américaines sont également ressortis négatifs, avec -821 millions d'euros et -442 millions d'euros respectivement. Les actions émergentes, en revanche, ont essuyé des sorties de capitaux très limitées (-124 millions d'euros), alors que les ETF émergents ont dans l'ensemble enregistré des flux positifs de 196 millions d'euros. Cela semble indiquer que les investisseurs opèrent un retour prudent sur ce segment au moment où le prix du pétrole pourrait avoir atteint un plancher. Il est intéressant de noter que les ETF smart beta ont engrangé d'importantes entrées de capitaux (907 millions d'euros), essentiellement sur les stratégies défensives.Côté obligataire, le mois écoulé a été beaucoup plus favorable. Les entrées de capitaux sur les ETF obligataires se sont redressées, à 1,9 milliard d'euros. Notons encore que ces flux obligataires ont concerné principalement les emprunts d'Etat des marchés développés. Les obligations souveraines européennes ont fait l'objet d'importantes entrées de capitaux (871 millions d'euros), à la faveur des anticipations d'une nouvelle annonce d'assouplissement quantitatif lors de la prochaine réunion de la BCE en mars. Les investisseurs en quête de placements sûrs, dans un environnement hautement volatil, ont également privilégié les emprunts d'Etat américains et allemands, qui ont engrangé des capitaux à hauteur de 417 millions d'euros et 332 millions d'euros respectivement. Totalisant 380 millions d'euros, les flux vers les ETF dédiés aux obligations d'entreprises et à haut rendement ont signé un léger rebond, sur les indices américains essentiellement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant