Les cyberpirates, une menace nouvelle pour les avions

le
0
Un Airbus A330-300 d'Air Caraïbes décolle de l'aéroport d'Orly. (© E. Piermont / AFP)
Un Airbus A330-300 d'Air Caraïbes décolle de l'aéroport d'Orly. (© E. Piermont / AFP)

Un cyber pirate pourra-t-il bientôt détourner un avion à distance via un simple ordinateur portable ? Un passager peut-il interférer avec les systèmes critiques de navigation d'un appareil depuis son fauteuil ? Certains de ces scénarios relèvent de la science-fiction, d'autres sont "peu" probables, mais dans tous les cas, le secteur ne peut plus ignorer une menace de plus en plus intrusive, susceptible de perturber les avions, le trafic aérien mais aussi la chaîne de production en amont.

Le secteur «est soumis à de très nombreuses attaques, quotidiennes. Les attaquants se comportent de plus en plus comme des guerriers. On est dans des stratégies militaires de renseignement et d'attaque», a estimé Alain Robic, expert en cyberdéfense chez Deloitte Conseil, lors d'une présentation au salon aéronautique du Bourget (15-21 juin).

A l'instar d'autres transports, l'aérien est de plus en plus exposé du fait des interconnexions croissantes entre les systèmes d'information et de commandes (instruments de bord, contrôle aérien, processus de production, approvisionnement, etc.). Un expert américain en sécurité, Chris Roberts, a semé l'émoi dernièrement en affirmant avoir pris le contrôle des commandes moteurs d'un Boeing 737 depuis le système de divertissement audio/vidéo installé à bord de l'avion, et d'en avoir ainsi modifié la trajectoire. Il a été

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant