Les chiffres-chocs du coût social du tabac et de l'alcool

le , mis à jour le
24
Le tabac et l'alcool coûtent 250 milliards d'euros chaque année.
Le tabac et l'alcool coûtent 250 milliards d'euros chaque année.

C'est un chiffre impressionnant. Le tabac et l'alcool coûtent 250 milliards d'euros chaque année, révèle un rapport de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publié ce vendredi. Comme le détaille Le Figaro, l'étude prend en compte le coût des pertes humaines, des handicaps liés à une consommation de tabac ou d'alcool, mais aussi les comportements sociaux, les violences, la perte de production, les dépenses publiques de soins et de prévention... Dans le même temps, ces chiffres tiennent compte des économies liées aux retraites non versées.

Plus précisément, les coûts sociaux de l'alcool et du tabac sont sensiblement les mêmes, estimés chacun à 120 milliards d'euros par an. Les drogues illicites coûtent, elles, 8,7 milliards d'euros par an, un chiffre assez élevé si on le compare au nombre de consommateurs. En effet, si la France comptait 13,4 millions de fumeurs et 3,8 millions de consommateurs « à risque » d'alcool en 2010, le nombre d'usagers réguliers de drogues illicites était évalué à 300 000.

La taxation ne résout pas le problème

Selon les données récoltées par l'économiste, 49 051 personnes meurent chaque année à cause de l'alcool, 78 966 à cause du tabac et 1 605 à cause des drogues illicites. Comme le souligne l'étude, la taxation de l'alcool et du tabac sont loin de couvrir les dépenses liées à ces produits. L'auteur du rapport est même catégorique : « Les recettes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M802641 le samedi 12 sept 2015 à 20:17

    Ne devrait-on pas tenir compte aussi du coût pour l'état du chômage induit par un trop grand affaiblissement des industries concernées - c'est à dire un coût évité par leur continuité, ce qui réduit le coût négatif de base, ce nonobstant toute considération morale...

  • M3155433 le samedi 12 sept 2015 à 16:40

    un rapport parlementaire classait l'alcool en drogue dure , par le nombre de malades graves sans retour , par la désocialisation, par les drames familliaux,violences , et par la toxicité mortelle. Mais comme c'est culturel (lol jaune) c'est ok . Par contre les drogues dures acceptées en afghanistan , sont interdites. 300 000 consommateurs et 1600 DC, soit si 10x plus, 3 millions = 16 000 DC ,C meme moi dangereux que l'alcool

  • imagine7 le samedi 12 sept 2015 à 15:03

    @ couturec ; je me doutez qu'il y en aurait un qui tomberais dans le panneau comme je dis il n'y a que les gens riche qui fument !!

  • M9986554 le samedi 12 sept 2015 à 14:24

    C est l etat qui touche des taxes sur l alcool et le tabac.C est lui le vrai dealer.Aucun poliicien n osera jamais changer ca.

  • fortunos le samedi 12 sept 2015 à 14:23

    Il serait bon de souligner un coté positif de l'Islam qui interdit la conso d'alcool!!

  • j.barbe6 le samedi 12 sept 2015 à 14:21

    Etude à charge .... Parfait petit manuel de l’hygiéniste qui veut un monde tel que lui le souhaite.

  • fortunos le samedi 12 sept 2015 à 14:20

    une preuve que l alcoolisme est un desastre, c est le modele de la Russie de l exkgbiste Poutine ou l alcool(nouvel opium du peuple) est de plus en plus consomme et encouragé avec le resultat d une baisse sensible de l esperance de vie depuis la fin de l ex urss qui est maintenant inferieur a la moyenne des pays africains!!!

  • anlupavi le samedi 12 sept 2015 à 14:14

    5m de chomeurs sous hollande, et 10m de travailleurs dégoûtés combien ça coûte!

  • M5441845 le samedi 12 sept 2015 à 13:50

    Ces chiffres ne correspondent pas a la réalité. Notamment on attribue un cout au décès précoces mais les alcoolo et les tabagos meurent généralement entre 60 et 70 ans. Ils ont rempli leur vie professionnelle et ne coutent pas cher en retraite. Économie 30 milliards/an. Ensuite l'alcool produit en France apporte de la richesse, du travail (viticulture). Le cout des soins est très important mais une grosse partie revient dans l' économie par le salaire des personnels de santé... Etude a charge...

  • couturec le samedi 12 sept 2015 à 13:33

    @imagine7, c'est faux, ce sont les pauvres qui fument car ils n'ont que çà ! On ajoute le petit noir ou le ballon de rouge et c'est bon !!!