Léger rebond à Wall Street à l'ouverture après la chute de lundi

le
0
LÉGER REBOND DE WALL STREET À L'OUVERTURE
LÉGER REBOND DE WALL STREET À L'OUVERTURE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a débuté en léger rebond mardi au lendemain de sa plus forte baisse quotidienne en trois mois et avant une série d'indicateurs sur la conjoncture américaine fin 2014.

Pour le mois de décembre, les investisseurs attendaient peu après l'ouverture les indices PMI - ISM et Markit - de l'activité dans les services et pour novembre, les commandes à l'industrie.

Les facteurs qui ont pesé lundi - le pétrole et les craintes d'une sortie de la Grèce de la zone euro à l'issue des élections législatives anticipées du 25 janvier - sont toujours là.

Les cours du pétrole poursuivent leur chute entamée en juin, à de nouveaux plus bas de cinq ans et demi. Le baril de Brent est tombé jusqu'à 51,23 dollars, un niveau qu'il n'avait plus touché depuis mai 2009, et perd encore 2% à 52,03 dollars. Le brut léger américain recule de 2% aussi à 49 dollars au moment de l'ouverture du marché américain.

"Cela s'ajoute aux craintes d'un ralentissement de la croissance en zone euro et que certains Etats membres aient du mal à rembourser leur dette", dit Art Hogan, responsable de la stratégie chez Wunderlich Securities à New York.

L'indice Dow Jones gagne 0,28% à 17.551,10 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,31% à 2.026,87 points après avoir perdu 1,8% lundi, et le Nasdaq Composite prend 0,19% à 4.661,60 points.

Aux valeurs, AOL s'adjuge 3,75% après une information de presse selon laquelle Verizon Communications (+0,6%) est entré en contact avec le groupe en vue d'un rachat ou de la création d'une coentreprise.

Xoom, spécialiste des transferts de fonds, perd 4,68% après avoir été victime de 30,8 millions de dollars de transferts frauduleux vers des comptes étrangers. Son directeur financier, Matt Hibbard, a démissionné.

Minerva Neurosciences s'envole de 55% après une annonce positive sur des essais en cours de traitements expérimentaux concernant la maladie de Parkinson.

De même, CytRX s'adjuge 20,2% après des essais de traitements expérimentaux sur une forme du cancer du cerveau.

(Rodrigo Campos, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant