Le verdict des tests bancaires de la BCE probablement le 24/10-sources

le
0

LONDRES/ROME, 8 septembre (Reuters) - La Banque centrale européenne communiquera vraisemblablement le 24 octobre le résultat de sa revue de la qualité des actifs des banques européennes, ont dit des sources informées à Reuters. La BCE avait jusqu'ici avancé de manière informelle la date du 17 octobre mais cette échéance ne pourra pas être tenue, selon les sources. Deux sources ont évoqué la date du 24 octobre mais une troisième a dit ne pas être en mesure de donner une date à ce stade, ajoutant que ce pourrait tout aussi bien être le 31 octobre. Les trois sources ont concordé sur le fait que l'annonce interviendrait avant la fin du mois d'octobre. Avant d'assumer ses nouvelles responsabilités en matière de supervision, la BCE a entrepris d'examiner la valorisation des actifs des 130 principales banques européennes. Ces établissements devront par ailleurs se soumettre à des tests de résistance qui détermineront s'ils sont suffisamment capitalisés pour faire face à de futures crises. Les informations de cette nature sont habituellement publiées le vendredi après la clôture des marchés afin de laisser aux investisseurs le temps d'en prendre connaissance à tête reposée. La BCE assumera le 4 novembre son nouveau rôle de superviseur unique du secteur bancaire de la zone euro. "Nous communiquerons la date exacte dans les deux prochaines semaines", a fait savoir la banque centrale lundi. "Nous avons toujours dit que ce serait dans la deuxième quinzaine d'octobre". Les banques recevront des résultats "préliminaires et partiels" environ un mois avant l'annonce finale afin de pouvoir remédier à d'éventuelles insuffisances et préparer leur réponse aux marchés, a rapporté Reuters le 1er septembre. ID:nL5N0R24K6 Mais elles n'auront les résultats définitifs que 48 heures avant, ceci pour éviter toute fuite ou délit d'initié. Une enquête publiée par Goldman Sachs la semaine dernière a montré que l'examen de santé des banques mené par la BCE devrait déboucher sur le constat d'un important besoin de fonds propres, de l'ordre de 51 milliards d'euros. ID:nL5N0R40SG (Laura Noonan, Stefano Bernabei et Aimee Donnellan, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant