Le titre Patrimoine et Commerce reste décoté

le
0
Une zone commerciale près de Beynost. (© Patrimoine et Commerce)
Une zone commerciale près de Beynost. (© Patrimoine et Commerce)

Pour apprécier la rentabilité d’une foncière, les investisseurs institutionnels s’attachent moins à l’évolution du résultat net qu’à la trajectoire du résultat net récurrent. En effet, ce dernier, moins volatil que le résultat net, n’est pas affecté par les variations de juste valeur sur les actifs immobiliers et les instruments financiers de couverture. Il traduit mieux la force du portefeuille.

Les comptes semestriels de la foncière spécialisée dans les parcs commerciaux low cost en témoignent. Alors que le résultat net au 30 juin s’envole de 159%, à 12,5 millions, le résultat récurrent en hausse de 5,3%, à 10 millions, souligne la stratégie de croissance patiente de la foncière dirigée par Éric Duval.

La foncière con­serve le cap pour ne pas dégrader le taux de capitalisation de son portefeuille sous 7%. Revers de la médaille, l’ambition d’atteindre 1 milliard d’euros de patrimoine reste un objectif de moyen terme. La décote de 10% sur l’actif net réévalué finira par se résorber. 

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant