Le sentiment des investisseurs allemands au plus bas depuis 2012

le
0

Le moral des analystes et investisseurs industriels allemands enregistre en juillet le contrecoup de l'annonce du Brexit.
Le moral des analystes et investisseurs industriels allemands enregistre en juillet le contrecoup de l'annonce du Brexit.

Les indices ZEW du mois de juillet, publiés mardi à 11h, sont ressortis inférieurs au consensus des analystes, à deux jours d’une réunion de la BCE qui ne suscite plus guère d’espoirs de surprise.

Les indices « Zentrum für Europäische Wirtschaftsforschung » (ZEW) sont compilés à partir de données d’enquête mensuelles obtenues auprès de 350 analystes et investisseurs industriels allemands. L’indice ZEW le plus regardé est celui du « sentiment économique en Allemagne sur les perspectives économiques à six mois ». L’indice ZEW ne doit pas être confondu avec l’indice Ifo, qui reflète quant à lui l’évolution du moral des chefs d’entreprise allemands.

Indices ZEW décevants

L’indice du sentiment économique en Allemagne à 6 mois, ressorti à 19,2 points en juin, s’est retourné à la baisse en juillet, passant à -6,8 points. Le consensus des analystes s’attendait à un chiffre autour de 9 points. L’indice est revenu à son plus bas niveau depuis novembre 2012.

L’indice ZEW du « sentiment économique en zone euro », également publié mardi à 11h, s’est également retourné à la baisse, passant de 20,2 points en juin à -14,7 points en juillet, à son plus bas niveau depuis août 2012.

Plus rassurant, l’indice ZEW allemand sur la « situation actuelle en Allemagne », calculé sur une autre échelle, est resté bien au-dessus de ses points bas de l’automne 2014. L’indice est passé de 54,5 points en juin à  49,8 points en juillet, mais la baisse reste modérée lorsque l’on sait que le même indice avait atteint 3 points en octobre et novembre 2014.

La baisse des indices de confiance des investisseurs en Allemagne reflète sans véritable surprise le climat d’incertitude provoqué par la victoire du Brexit au référendum britannique.

Pas d’impact notable sur les marchés

Malgré leur niveau décevant, ces indicateurs ne semblent pas avoir inquiété les investisseurs outre mesure, les indices boursiers n’ayant pas accentué leur mouvement baissier à 11h précises.

À 11h30, le CAC40 perdait 0,88% à 4.319 points et le Dax30 perdait pour sa part 1,21% à 9.941 points. Les investisseurs restent prudents à l’approche du prochain discours de Mario Draghi qui sera donné jeudi, ayant suscité des espoirs dans la première quinzaine de juillet qui commencent désormais à se tarir.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant