Le président italien veut un "pacte de civilisation"

le
0

PARIS, 28 mars (Reuters) - Le président italien Sergio Mattarella appelle, dans une interview publiée samedi dans Le Figaro, à un "pacte de civilisation contre le terrorisme" à la veille d'une grande marche républicaine à Tunis organisée après l'attentat du Bardo. L'attaque du musée le 18 mars dernier tout comme les attentats de Paris en janvier constituent "des agressions contre la civilisation et la démocratie qui requièrent une réponse immédiate et collective de la communauté internationale", déclare-t-il dans cette interview. Une réponse "pas seulement militaire mais aussi et surtout culturelle", souligne-t-il. "Il faut lancer un pacte de civilisation pour contrer les campagnes de haine et d'endoctrinement qui se répandent sur internet." "En participant à la marche de Tunis, l'Europe montre qu'elle est unie dans la douleur et dans la réponse à apporter à ces agressions", estime le président italien qui a succédé le 31 janvier à ce poste essentiellement honorifique à Giorgio Napolitano. L'attaque contre le musée du Bardo à Tunis, qui a fait 21 morts, a été revendiquée par l'Etat islamique. Une "grande marche républicaine contre le terrorisme" est organisée dimanche par les autorités tunisiennes à laquelle participeront plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement, dont François Hollande. En janvier, à la suite des attentats de Paris qui ont fait 17 morts, une quarantaine de dirigeants étrangers avaient participé à la marche contre le terrorisme organisée dans la capitale française. (Marine Pennetier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant