Le président de l'AMF prône une politique de l'épargne revue et corrigée

le
7

(NEWSManagers.com) - Alors que le nombre d'actionnaires individuels reste orienté à la baisse, Gérard Rameix, président de l' AMF, estime qu'il est plus que jamais nécessaire de redonner confiance aux épargnants individuels. Dans cette perspective, il ne faut pas se contenter de la surveillance des marchés et des acteurs. Il faut aller bien au-delà et " repenser notre politique de l'épargne pour faire en sorte que l'épargne contribue effectivement au financement de l'économie réelle. Or, force est de reconnaître que, tant dans le discours que dans les incitations données aux épargnants, nous ne privilégions pas le financement long de l'économie pas plus que la prise de risque, et c'est un euphémisme" , a lancé Gérard Rameix le 16 novembre à l'occasion des Entretiens de l' AMF .

Le président de l' AMF a par ailleurs stigmatisé le projet de Taxe sur les transactions financières. " Il me paraît, en effet, illusoire d'espérer lever des ressources importantes avec une taxe qui serait cantonnée à onze pays. L'assiette fiscale sur les transactions financières est par nature aisément délocalisable. Je crains qu'au final, si une telle décision devait être prise, on ne perde sur les deux tableaux : celui de l'activité économique de la place de Paris, et celui de la politique, qui risquerait de décevoir ceux qui croient à la promesse d'une nouvelle ressource. Selon moi, une TTF ne peut s'entendre qu'à une échelle internationale bien plus large que celle de onze pays de l'Union qui naturellement n'incluent pas la Place financière la plus active" .

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brinon1 le jeudi 3 déc 2015 à 09:01

    en "France", épargner si ce n'est un délit, c'est suspect et anti social car générateur de la constitution d'un patrimoine privé ce qui est considéré comme immoral dans un pays néo collectiviste. On veut de l'épargne et des investissements, pour cela il faut changer de mentalité, et revoir totalement une fiscalité abusive et confiscatoire. Tout ceci est politique et aux antipodes de François GUIZOT, nous en sommes non plus à "enrichissez vous" (propos immonde!)mais quasiment "appauvrissez vous"

  • JUFRABRE le mercredi 2 déc 2015 à 13:08

    @vmcfb Vous êtes "bordé au lit" vous ? Veinard !

  • vmcfb le mercredi 2 déc 2015 à 11:47

    Les français investiront quand ils cesseront d'être bordés au lit pour tous les actes de leurs vies..

  • jbellet le mercredi 2 déc 2015 à 11:21

    discours réaliste mais qui ne sera pas suivi de faits par pure dogmatisme

  • T20 le mercredi 2 déc 2015 à 11:17

    Redonner confiance ??? Avec une matraque fiscale au dessus de la tête !En France, le moindre geste et vous êtes "ponctionné" !

  • M4098497 le mercredi 2 déc 2015 à 11:07

    La confiance reviendra dans l'entreprise quand les ministres , dans leur déclaration de patrimoine, feront apparaître des comptes titres ou des PEA....

  • M3766402 le mercredi 2 déc 2015 à 10:56

    d'accord avec ces propos