Le PIB du Japon recule et déçoit le marché

le
0

La hausse de la TVA a pesé négativement sur le PIB japonais au deuxième trimestre.
La hausse de la TVA a pesé négativement sur le PIB japonais au deuxième trimestre.

S'établissant en recul de 1,8% au deuxième trimestre, le PIB du Japon se rétracte fortement. L'économie du pays reste morose et peine à redémarrer, même si ce mauvais chiffre fait suite à un premier trimestre dynamique.

Le Japon ne sort pas de ses difficultés économiques. Le gouvernement a annoncé lundi une contraction de 1,8% de son PIB au second semestre 2014 par rapport au trimestre précédent. Cette annonce déçoit les marchés qui tablaient sur une contraction de 1,7%, toutefois proche de la statistique dévoilée.

Cette forte baisse s'explique notamment par la hausse de la TVA en avril, freinant la consommation des ménages. À noter toutefois que l'anticipation de cette hausse des taxes s'était traduite par une plus forte consommation au premier trimestre, expliquant l'effet statistique constaté.

Les entreprises ont quant à elles freiné leurs investissements, qui se sont contractés de 5,1% sur la période contre une baisse anticipée de « seulement » 2,5%. L'investissement est traditionnellement la composante la plus volatile du PIB, mais cette forte contraction est de mauvais augure pour le développement de projets futurs dans le pays et traduit la prudence des chefs d'entreprise.

Seule bonne nouvelle du trimestre : le Japon a dégagé un excédent courant au deuxième trimestre, qui fait suite à un déficit au premier trimestre. Cet excédent s'est toutefois révélé 30% inférieur à celui de l'année précédente sur la même période.

X.B.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant