Le pétrole a perdu plus de 10% en dix jours

le
3

Le prétrole se rapproche de nouveau de ses plus bas annuels.
Le prétrole se rapproche de nouveau de ses plus bas annuels.

Poursuivant leur évolution chahutée, les prix du pétrole enchaînent une septième séance consécutive de baisse jeudi 12 novembre. Depuis le 3 novembre, les prix du pétrole WTI sont redescendus de 47 à 42 dollars, proches de leur point bas du mois d’août à 38 dollars.

Les cours du pétrole connaissent un nouvel accès de faiblesse ce jeudi, étant momentanément passés sous les 42 dollars pour le baril WTI, au plus bas depuis le 27 août dernier.

Pour rappel, le point bas annuel du WTI avait été atteint à 38 dollars le 24 août dernier, lors de la séance de « lundi noir » qui avait agité le monde de la finance.

Le Brent s’échange quant à lui à 45 dollars, également au plus bas depuis le 27 août, alors que son prix était repassé au-dessus des 50 dollars au début du mois de novembre.

Dollar fort et augmentation des stocks

Parmi les causes de cette nouvelle baisse se trouvent encore et toujours l’augmentation des stocks de barils aux Etats-Unis, traduisant un déséquilibre persistant entre l’offre et la demande.

Cela fait déjà six semaines que les stocks augmentent continuellement dans le pays. La semaine dernière, les réserves américaines ont cru de 2,8 millions de barils, et le consensus des analystes table sur une hausse d’encore 1 million de barils cette semaine (le chiffre sera publié à 17h).

Par ailleurs, l’appréciation du dollar face aux autres monnaies au cours des derniers jours a renforcé la tendance baissière des cours de l’or noir.

En bourse, cette énième rechute du pétrole semblait peser sur la tendance des marchés actions jeudi. Ces derniers s’affichaient en baisse, le CAC40 perdant 1,6% à 16h20. La baisse est néanmoins principalement attribuée à la nervosité des opérateurs alors que Janet Yellen s’exprime à Washington en ce moment sur la politique monétaire américaine. Aucune nouvelle information n’est attendue, mais les opérateurs restent à l’affût d’éléments permettant de confirmer une éventuelle hausse des taux directeurs en décembre.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • MIKE3000 le jeudi 12 nov 2015 à 17:34

    Chic alors, moins 10% à la pompe? .....NON!!!, me dit-on dans l'oreillette! ...

  • BARIL22 le jeudi 12 nov 2015 à 17:12

    Bien dit mucius, j’ajouterai que tous les palabres et fourberies de la cop21 n’ont d’autre but que d’assoir de nouveaux fondements pour créer les nouvelles taxes pollutions dans les années à venirpour pérenniser le racket fiscal alors que les sources actuelles viendront se tarir.

  • patr.fav le jeudi 12 nov 2015 à 16:46

    les journaux télévisés sont la pour arnaquer les français en leur annonçant que le n'a jamais été aussi bas pour mettre pleins les poches au gouvernement et aux financiers !!!!!!!!!!!!!!!!!!voleurs