Le gouverneur de la BoJ prêt à agir pour soutenir l'inflation

le
0

OSAKA, Japon, 16 septembre (Reuters) - Le gouverneur de la Banque du Japon a réaffirmé mardi sa détermination à ajuster la politique monétaire "sans hésitation" si l'objectif de remonter l'inflation à 2% venait à être compromis. "L'orientation de l'économie japonaise suggère que l'objectif de stabilisation des prix sera atteint comme prévu", a déclaré Haruhiko Kuroda lors d'un discours prononcé devant un parterre de dirigeants d'entreprises à Osaka, dans l'ouest du Japon. "Nous n'en sommes qu'à mi-chemin; cependant, la Banque poursuivra sa politique d'assouplissement quantitatif et qualitatif (QQE), dans le but d'atteindre un objectif d'inflation de 2%, aussi longtemps que nécessaire pour maintenir cet objectif de manière stable", a-t-il dit. La BoJ reste ferme sur sa politique monétaire depuis l'adoption en avril 2013 de mesures de relance exceptionnelles, passant par le recours massif à la planche à billets pour atteindre ses objectifs en matière d'inflation. Par ailleurs, le gouverneur de la BoJ a affirmé à Osaka que la stabilité du yen était essentielle aux entreprises, au moment où certains groupes dénoncent la hausse des coûts d'importation après la chute du yen. "Je reconnais que, d'un point de vue des affaires, la stabilité des taux de change est extrêmement importante", a-t-il déclaré. Le dollar, soutenu par la perspective d'un relèvement des taux d'intérêt aux Etats-Unis, a atteint un plus haut de six ans contre le yen début septembre. Haruhiko Kuroda, qui a reconnu qu'il était difficile de contrôler le niveau du yen, a déclaré que le gouvernement et la banque centrale feraient de leur mieux pour assurer sa stabilité. Il a également appelé le gouvernement à poursuivre ses efforts en matière de réforme budgétaire, soulignant la nécessité de maintenir la confiance du marché dans les finances publiques. Le gouverneur de la BoJ a réaffirmé ses prévisions optimistes pour l'économie japonaise, qui devrait continuer sur la voie d'une reprise modérée tandis que les conséquences négatives de la hausse de la TVA s'atténuent progressivement. (Leika Kihara, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant