Le gouverneur de la Banque de France s'attaque au smic

le
143
Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France.
Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France.

En 2013, le gouverneur de la Banque de France avait décliné un véritable manuel de libéralisation de l'économie française à l'usage de François Hollande, dans sa lettre annuelle adressée au président de la République. Cette année, Christian Noyer récidive dans sa nouvelle missive au président de la République.

S'il juge les "deux inflexions majeures" de la politique économique du gouvernement, avec la priorité donnée au redressement de la compétitivité des entreprises et la baisse des dépenses publiques, Christian Noyer estime qu'il devrait aller beaucoup plus loin. "Il faut bien comprendre que l'allègement de charges n'est pas une condition suffisante de la restauration de la compétitivité", assène un des artisans de la politique monétaire de la zone euro.

Sans amélioration de "l'environnement économique et juridique" pour restaurer leur "confiance en l'avenir", la restauration des marges dégagées par les entreprises ne serait pas suffisante pour faire repartir l'investissement. Pour Christian Noyer, cela passe par une flexibilisation accrue de l'économie, en particulier du marché du travail.

Revoir les modalités de revalorisation du smic

Positif, l'accord du 11 janvier 2013 sur la "sécurisation de l'emploi" n'en est pas moins jugé insuffisant : "Le marché du travail demeure trop rigide et trop peu incitatif à la prise de risques par les entreprises pour créer des emplois", estime le gouverneur de la Banque de France. Pour y...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JUFRABRE le lundi 5 mai 2014 à 11:00

    Christian Noyer nous brise les noix avec ses propos provocateurs. Avec son salaire, on pourrait payer 500 smicards ! Pas gêné, le type...et surtout, aucune humanité; La seule psychopathie autorisée et non répréhensible : celle des financiers : Ils s'autorisent en toute impunité à détruire les autres, sous de bons prétextes soit-disant économiques ! Cool !

  • 300CH le jeudi 1 mai 2014 à 08:49

    Ma petite vilaine ZaZa de psdie tes données d'échanges, son un peu vieille "2012", enfin un peu comme toi, mdr, tu as oublié que cette hiver "2013/2014" il n'a pas fait trop froid et que l'on ne démarre pas une tranche Nucléaire pour rien, il y a des critères "température extérieur, ect", tu le c très bien la vilaine, donc on a fait tourné nos vielles centrales charbon "du groupe EON" en France qui lui a revendu à EDF plein pot, en + ce EON a importé beaucoup vers la France "C LE JACKPOT"

  • M3366730 le mercredi 30 avr 2014 à 21:38

    psdi : rappelez donc votre adresse perso, l'on viendra faire une razzia chez vous pendant votre absence....

  • ttini le mercredi 30 avr 2014 à 10:49

    Monsieur Noyer, je vous pisse à la raie

  • psdi le mercredi 30 avr 2014 à 10:35

    @@M9722583 : Bon, je reviens de marcher comme d'habitude. C'est après midi, il faut absolument que je tonde chez moi car tu comprends, la semaine prochaine, je m'éclipse 1 petite semaine coté méditerranée chez ma fille. Non, pas pour aller me baigner (quoique je ramasse des tellines) mais pour aller faire des marches que mon gendre a déjà programmées.

  • psdi le mercredi 30 avr 2014 à 10:26

    @300CHleue: Tu connais ma rigueur, je suis allé vérifier sur le seul site de référence http://www.rte-france.com/fr/developpement-durable/eco2mix/donnees-nationales/echanges-commerciaux-aux-frontieres. Pas brillant brillant, je constate, j'ai l'impression qu'on importe beaucoup dans ton coin au contraire. Heureusement, nous sommes très très largement exportateur "nationalement.

  • SuRaCtA le mercredi 30 avr 2014 à 10:24

    Merci pour la contribution et ta valeur ajouté au débat psdi... Mais "tu es le maillons faible : Au revoir"

  • psdi le mercredi 30 avr 2014 à 10:18

    @M9722583 : "fonction d'ingénieur de garde". Euh, c'est nouveau, ça vient de sortir?. On n'est pas à l'armée là. Tu comprends sur une paire de tranches (1350MW à GF ou 4 x900 au Blayais). Il y a toujours des interventions à réaliser 365/365. Donc, dans toutes les centrales, il y a de nombreuses personnes d'astreinte (tous les corps de métier) pour justement faire en sorte que tu es de l'électricité au bout du fil 24/24.

  • SuRaCtA le mercredi 30 avr 2014 à 10:14

    Si nous en parvenons pas à conserver un avantages technologique, à avoir toujours un temps d’avance avant d’être copié, nos entreprises n’auront pas les marchés pour vendre en dégageant des marges conséquentes et pouvoir verser des rémunérations haute comme c’est le cas chez nous. Autrement non deviendront un pays low cost, concurrent de la Chine et consort et nos couts de production devront toujours être tiré par le bas…

  • SuRaCtA le mercredi 30 avr 2014 à 10:13

    Les entreprises qui fonctionnent bien en France sont soit dans le luxe, soit dans les technologie à forte valeur ajouté car dans ces métiers le cout de la main d’œuvre peut être absorbé par l’avantage compétitif et la qualité des produits finis. Les français n'ont pas le choix, pour sauvegarder un haut niveau de protection social il est nécessaire de monter en gamme et de vendre des produits innovant par rapport aux pays à bas cout en investissant massivement dans la R&D.