Le dossier Florange en 1 minute

le
0
En avril 2013, les deux hauts-fourneaux de Florange ont définitivement fermé.  
En avril 2013, les deux hauts-fourneaux de Florange ont définitivement fermé.  

24 février 2012 : François Hollande, alors candidat à la présidentielle, se rend à l'usine sidérurgique de Florange, en Moselle. Il s'engage à éviter la fermeture des hauts-fourneaux, propriété du groupe indien ArcelorMittal.

Novembre 2012 : Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement productif, propose la « nationalisation » de l'usine pour sauver le site de Florange. Une proposition qui sera écartée par Matignon.

30 novembre 2012 : Le PDG d'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal, annonce qu'aucune offre de rachat n'a été recensée, mais il s'engage à réinvestir 180 millions d'euros sur cinq ans sur une partie du site. Jean-Marc Ayrault déclare que les hauts-fourneaux fonctionneront jusqu'à la mise en place d'un projet industriel écologique nommé Ulcos. Un projet qui ne verra jamais le jour.

24 avril 2013 : Les deux hauts-fourneaux de Florange s'arrêtent officiellement. Sur les 629 employés concernés, 206 partent en retraite et 423 sont réaffectés sur place. Des représentants syndicaux déposent une stèle en mémoire des « promesses non tenues du président ».

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant