Le déficit des paiements s'est nettement réduit en 2015

le
0
LE DÉFICIT DES PAIEMENTS S'EST RÉDUIT À 4,3 MILLIARDS D'EUROS EN 2015
LE DÉFICIT DES PAIEMENTS S'EST RÉDUIT À 4,3 MILLIARDS D'EUROS EN 2015

PARIS (Reuters) - Le déficit des transactions courantes de la France s'est nettement réduit en 2015, profitant notamment de la réduction de la facture énergétique pour s'établir à 4,3 milliards d'euros, contre 19,7 milliards d'euros en 2014, a annoncé mardi la Banque de France.

    Selon ces premiers résultats pour l'année dernière, le déficit des transactions courantes a représenté l'équivalent de 0,2% du produit intérieur brut (PIB) de la France, contre 0,9% du PIB en 2014.

Le solde des transactions courantes de la balance des paiements est donc proche de l'équilibre, a souligné le gouverneur de la banque centrale française François Villeroy de Galhau lors d'une conférence de presse.

    Le déficit de biens a atteint son plus faible niveau depuis 2006, à 24 milliards d'euros, cette amélioration découlant principalement d'une diminution de la facture énergétique, estimée à 14,7 milliards d'euros en 2015.

    Pénalisé par l'effet des attentats de novembre à Paris et Saint-Denis, combiné aux progrès de compétitivité du secteur touristique dans les pays étrangerS, le solde net des services a reculé.

    L'excédent des revenus s'est établi à 11 milliards d'euros, notamment sous l'effet de la progression des dividendes reçus de l'étranger, relève la Banque de France dans un communiqué.

    Les opérations d'investissements directs étrangers en France ont atteint un montant de 40 milliards d'euros, un plus haut depuis 2008, en particulier du fait des retombées de la fusion entre les cimentiers Lafarge et Holcim mais aussi "d'un nombre élevé d'opérations dans de multiples secteurs".

    En 2015, les investissements directs français à l'étranger ont confirmé leur reprise, atteignant 33 milliards d'euros, soit des niveaux proches de ceux relevés en 2012.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant