Le Debrief Bourse du 14 novembre 2017 : le CAC 40 persiste à la baisse

le
0

Est-ce le froid ? le mois de novembre ?  Toujours est-il que le marché français a du mal à sortir la tête de l’eau. Le CAC 40 clôture une nouvelle fois la journée en repli à –0,49% vers les 5316 points.

Ça n’est pas mieux outre-Atlantique où on va surveiller cette semaine les débats autour de la réforme fiscale Trump, Dow Jones et Nasdaq se repliaient de près de 0,3% vers 17h30

A Paris, c’est ALD qui a roulé en tête des hausses du SBF 120. Le groupe de location longue durée de véhicule vient de faire son entrée dans au sein de l’indice MSCI France Small Cap.

Derrière, les investisseurs de Vivendi peuvent chantonner. JP Morgan est passé de neutre à surpondérer sur le groupe de médias et a relevé son objectif de cours de 19 à 40 euros, séduit par les perspectives de Universal Music que le courtier valorise 39 milliards d’euros contre seulement 15 pour le consensus.

C’est pleine vapeur aussi pour Alstom. Le groupe qui va bientôt passer sous le contrôle de Siemens, a publié bénéfice net en hausse de 66,4% pour le premier semestre de son exercice décalé 2017/18. Le résultat d’exploitation ajusté a lui grimpé de 16%, à 231 millions.

On parle aussi d’Alstom du côté des baisses, puis que l’action General Electric cotée à Paris s’est repliée de plus de 8%. En difficulté, le conglomérat a annoncé un vaste plan de restructuration et il a notamment jugé que les activités d’Alstom qu’il avait reprise s’étaient avérées très décevantes, au-dessous des attentes »’

Derrière, les parapétrolières Vallourec et TechnipFMC se replient dans le sillage du Brent. Repli aussi pour l’aciériste Arcelormittal et le producteur de nickel Eramet dans la foulée de statistiques chinoises décevantes avec une production industrielle et des ventes au détail qui ont ralenti plus que prévu en octobre.

Et puis à noter enfin la nouvelle dégringolade d’Altice sur Euronext Amsterdam (-13%). Cette fois, c’est Morgan Stanley qui s’attend à une baisse de l’excédent brut d'exploitation du groupe de Patrick Drahi jusqu’à fin 2019. Résultat Altice perd près de la moitié de sa valeur sur un mois.

LG (rédaction@boursorama.fr)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant