Le collège de l'AMF a requis une sanction exemplaire contre LMBO

le
0

(NEWSManagers.com) -

Le représentant du collège de l' AMF a demandé 150.000 euros d'amende contre la société LMBO, notamment pour des lacunes dans la méthode de valorisation de ses actifs, écrivait L'Agefi dans son édition du 20 octobre. La société de capital-investissement, qui comptait 58 millions d'actifs en 2014, et ses dirigeants Gérard Favarel et Pierre Favarel, ont été entendus la veille par la Commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers ( AMF). Quatre griefs leur ont été reprochés : l'insuffisance de moyens financiers, matériels et humains, et des lacunes dans la méthode de valorisation des actifs.

Le journal rappelle ainsi qu'à partir de 2008, les trois sociétés gérées par LMBO se sont retrouvées en retournement. LMBO a décidé d'attendre leur redressement et a alors traversé une période d'" hibernation " , a expliqué Gérard Favarel lors de la séance. En l'absence de revenus suffisants, elle a abandonné ses locaux de la place Vendôme pour l'appartement privé des Favarel, sans en informer formellement l' AMF. Elle a recruté comme gérant le second fils de Gérard Favarel qui n'avait " ni les aptitudes ni la disponibilité puisqu'il était encore étudiant en sciences politiques " , selon la rapporteuse du dossier. Le représentant du Collège a cité d'autres griefs comme le manque de professionnalisme, voire de la désinvolture dans la gestion.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant