Le chômage repart à la hausse en septembre

le
8
HAUSSE DE 0,6% DU CHÔMAGE EN SEPTEMBRE
HAUSSE DE 0,6% DU CHÔMAGE EN SEPTEMBRE

PARIS (Reuters) - Le chômage a augmenté de 0,6% en septembre en France dans la catégorie la plus observée par rapport au mois précédent, après une baisse de 0,3% en août, selon les chiffres publiés vendredi par le ministère du Travail.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a crû de 19.200 personnes en France métropolitaine, pour atteindre le chiffre record de 3.432.500. Sur un an, il augmente de 4,3%.

En ajoutant les catégories B et C (personnes ayant exercé une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle emploi a augmenté de 50.200 (+1,0%), pour atteindre à 5.128.200 en métropole et 5.431.500 en incluant les départements d'Outre-mer.

Sur un an, le chômage croît de 5,7% pour les catégories A, B et C en France métropolitaine.

En septembre, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A a augmenté de 0,4% pour les moins de 25 ans (-1,2% sur un an), de 0,5% dans la tranche 25-49 ans (+3,3% sur un an), et de 1,0% pour les 50 ans et plus (+11,1% sur un an).

En catégories A, B et C, la variation est de +0,7% pour les moins de 25 ans (+1,0% sur un an), +1,0% pour les 25-49 ans (+5,1% sur un an) et +1,1% pour les 50 ans et plus (+11,2% sur un an).

La publication de ces chiffres intervient au moment où le débat renaît en France sur une éventuelle réforme de l'assurance chômage et l'idée d'un contrat de travail unique, évoquée par le Premier ministre Manuel Valls.

Interrogé à Bruxelles, à l'issue du Conseil européen, François Hollande a esquivé le sujet du contrat unique en affirmant que rien de durable ne se ferait contre le chômage "si la croissance ne repart pas en Europe".

"Il faut utiliser tous les instruments qui existent, notamment les emplois d'avenir", a déclaré le chef de l'Etat. "Mais (...) c'est la croissance qui fait l'emploi."

REBSAMEN DEMANDE DU TEMPS

Il est possible d'accompagner celle-ci par de "nouveaux instruments" et des réformes structurelles, dont celles qui sont négociées par les partenaires sociaux, a-t-il cependant ajouté.

François Hollande a ainsi mentionné les discussions en cours sur la modernisation du dialogue social, la représentation des salariés et la question des seuils sociaux.

"Ce n'est qu'ensuite qu'on peut éventuellement ouvrir d'autres négociations, qui relèvent des partenaires sociaux", a ajouté le chef de l'Etat.

De son côté, le ministre du Travail a fait valoir dans un communiqué que la progression moyenne du chômage avait ralenti à 11.400 par mois au troisième trimestre (elle était de 14.000 par mois au premier trimestre et de 16.300 au deuxième). Mais ce ralentissement est dû à la baisse enregistrée en août.

François Rebsamen admet que la progression du nombre de chômeurs de moins de 25 ans nécessite de "soutenir l'effort en faveur de l'insertion des jeunes".

"Les réformes ont besoin de temps pour produire leurs effets", souligne le ministre, qui rappelle également qu'il a réuni cette semaine les partenaires sociaux "pour définir de nouvelles actions contre le chômage de longue durée".

Selon le ministère du Travail, le nombre de demandeurs d'emploi de longue durée, inscrits depuis un an ou plus à Pôle emploi dans les catégories A, B et C, a crû de 1,5% en septembre en France métropolitaine (+10% sur un an).

Les entrées à Pôle emploi (catégories A, B et C) en métropole ont augmenté de 1,6% (-1,6%% sur un an) et les sorties ont diminué de 9,6% (-0,2% sur un an).

Les offres d'emploi collectées par Pôle emploi ont diminué de 6,9% le mois dernier en métropole (-4,9% sur un an).

(Emmanuel Jarry, avec Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tallweg le vendredi 24 oct 2014 à 20:31

    Hollande ira-t-il à 4 M de chômeurs cat A en fin de règne ? La réponse tous les mois d'ici là !Normal 1er au top de ses capacités ! Up Up Up

  • idem12 le vendredi 24 oct 2014 à 19:48

    Normal, tout a été fait pour qu'il augmente

  • guyguy18 le vendredi 24 oct 2014 à 19:45

    Sans compter que le calcul est bidouillé.........

  • Ouakal le vendredi 24 oct 2014 à 18:58

    Les marchés et les banques vont encore salué cette performance comme d'habitude !Plus le peuple s'enfonce dans la crise et plus les banques et les marchés font des profits...Quand le peuple se réveillera,ce sera la révolte !

  • AMOUR123 le vendredi 24 oct 2014 à 18:57

    Toutes catégories confondues c'est plus de 50.000 chômeurs! En un mois...

  • Ouakal le vendredi 24 oct 2014 à 18:56

    Une méthode infaillible pour faire baisser le chomage : Faire comme aux US radier un maximum de chômeurs pour faire baisser le taux de chômage.La bas les chômeurs sont tellement désespérés qu'ils ne s'inscrivent même plus.Les chiffres baissent et ils nous expliquent ensuite que la croissance et revenue.Voilà le tour est joué !C'est pas compliqué pourtant ...

  • mlaure13 le vendredi 24 oct 2014 à 18:37

    C'est pas grave, ns on le savait...par contre, pour ce Gvt trompette, c'est une révélation, mois après mois ?!!!...et comme vs dites @pichou59...quelle honte, surtout que l'info qui précède, annonce une hausse de 60% de millionnaires pour 2019 ???...Il faut vraiment qu'on sorte la VEUVE Guillotin et répande des océans de sang de tous ces mécréants .

  • pichou59 le vendredi 24 oct 2014 à 18:10

    quelle honte;; 19000 de chômeurs en plus en septembre...... encore le petit peuple laborieux qui paye!!!!! les élus famille, petits copains..... pas de soucis.............