Lafarge garde un fort potentiel en Bourse

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Sans surprise, les effets de change ont fortement pesé au deuxième trimestre sur les comptes de Lafarge, avec un impact négatif de -7%, soit -224 millions d'euros sur le chiffre d'affaires et -56 millions sur l'excédent brut d'exploitation (Ebitda). Mais la croissance organique est restée solide (+3%), soutenue par la progression des volumes et des prix de vente. (voir le

cours Lafarge)

Grâce au levier opérationnel et aux réductions de coûts, l'Ebitda a augmenté de 9% à périmètre et taux de change constant sur le trimestre. La tendance s'est nettement améliorée en Amérique du Nord et reste très positive en Afrique/Moyen-Orient (la zone la plus fortement contributrice aux résultats). En revanche, le groupe a souffert en Amérique latine et en Asie.

Les marchés émergents resteront le principal moteur de la croissance de la consommation de ciment mais Lafarge constate aussi les premiers signes de reprise en Europe. Pour l'exercice, l'industriel confirme attendre une hausse globale de la demande de ciment sur ses marchés comprise entre 2 et 5% par rapport à l'an dernier. Il anticipe une amélioration globale des prix de vente. 

Parmi les bonnes nouvelles, la dette nette a baissé de 1,1 milliard d'euros au 30 juin 2014 par rapport au 30 juin 2013, à 10,1 milliard d'euros. Depuis le début de l'année, le cimentier a sécurisé 1,1 milliard d'euros de désinvestissements, incluant notamment la cession de ses activités

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant