La vigueur du yen freine la Bourse de Tokyo

le , mis à jour à 08:58
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,25% lundi, dans un marché toujours freiné par la fermeté du yen face au dollar et également affecté par des ventes décevantes des constructeurs automobiles nippons aux Etats-Unis en mars. L'indice Nikkei a hésité entre hausse et baisse tout au long de la séance avant de terminer sur un repli de 40,89 points à 16.123,17, sa clôture la plus basse depuis un mois. Le Topix, plus large, a conservé en clôture une avance symbolique de 1,31 point ou 0,10% à 1.302,71.

Le dollar a reculé jusqu'à 111,32 yens, au plus bas depuis le 21 mars, après les chiffres de l'emploi publiés vendredi aux Etats-Unis qui ont dénoté un marché du travail toujours vigoureux mais pas suffisamment pour motiver une accélération des hausses de taux de la Réserve fédérale.

"L'évolution des taux de change rend les investisseurs de plus en plus nerveux", confie Hikaru Sato, analyste technique chez Daiwa Securities. "La parité dollar-yen est vraiment le principal facteur qui influe sur le marché en ce moment."

L'appétit des investisseurs pour le risque a aussi été émoussé par le rapport trimestriel "tankan" de la Banque du Japon, qui montre que la confiance des grands industriels de l'archipel est au plus bas depuis près de trois ans et devrait se détériorer encore au deuxième trimestre.

Les constructeurs automobiles ont été à la peine après l'annonce, vendredi, de chiffres de ventes décevants pour Toyota et Honda aux Etats-Unis en mars. Toyota a cédé 2,53% et Honda 1,10%. Nissan, qui a pourtant annoncé de bons chiffres, a été sanctionné plus lourdement encore, de 2,78% à 969,5 yens.

Les valeurs défensives ont à l'inverse été recherchées, notamment les pharmaceutiques, ce qui a soutenu le Topix.

Daiichi Sankyo, aidé par un relèvement de recommandation de Daiwa Securities, s'est adjugé 3,97% et Takeda Pharmaceutical a pris 1,01%.

Parmi d'autres valeurs sensibles à la demande intérieure, le géant japonais de l'industrie agroalimentaire Ajinomoto s'est octroyé 3,31%.

(Ayai Tomisawa, Véronique Tison et Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant