La vie de pacha au Maroc n'est plus à la portée de toutes les bourses

le
2
Dans les villes touristiques comme Agadir, les Français ont souvent du mal à trouver des appartements vides à louer, car les propriétaires préfèrent la location meublée de courte durée aux touristes
Dans les villes touristiques comme Agadir, les Français ont souvent du mal à trouver des appartements vides à louer, car les propriétaires préfèrent la location meublée de courte durée aux touristes

Après une dure vie de labeur, vous rêvez d'une retraite bien méritée dans un riad de Marrakech. Salarié indépendant et adepte du télétravail, vous pensez partir en famille dans le royaume chérifien pour profiter du soleil. Prenez garde... Si le Maroc reste une des destinations préférées des Français à la recherche de douceur de vivre, les seniors et les foyers aux revenus modestes vont peut-être devoir réfléchir à deux fois avant de s'exiler dans le royaume chérifien. Sachez en effet que le coût de la vie à Casablanca est plus élevé qu'à Boston, Kuala Lumpur, Montréal et Dallas... Detroit, Budapest et Le Cap sont aussi meilleur marché. Dans l'étude annuelle des villes les plus chères de la planète préparée par le cabinet de consulting Mercer, la capitale économique du Maroc figure à la 107e place en 2014, enregistrant ainsi un bond de 18 rangs par rapport au classement de l'année précédente. Rabat progresse, elle, de 7 places en douze mois pour figurer à la 163e marche de ce classement devant Cleveland, Belgrade ou encore Johannesburg. Si ces cités sont bien moins onéreuses que Luanda en Angola ou N'Djamena au Tchad, qui sont les deux villes les plus coûteuses au monde devant Hong Kong, Singapour, Zurich, Genève et Tokyo, elles ne sont plus aussi bon marché que par le passé. Pour préparer son classement, le cabinet Mercer compare les prix de plus de 200 biens et services, parmi lesquels figurent le logement, le transport, la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • r.espic le jeudi 14 aout 2014 à 11:26

    @dest: je partage votre avis. Ma Belle-famille a du quitter le Maroc en 1954. Elle y a laissé, entreprise, maison et voiture.

  • d.e.s.t. le lundi 11 aout 2014 à 10:32

    Le jour où le Maroc sera gouverné par des islamistes, ce qui n'est qu'une question de temps, nos "brillants" retraités auront perdu leur riad et seront trop contents de retrouver la France!