La victoire des Républicains plaît aux marchés

le
8

Avec un Sénat gagné par les Républicains, c'est désormais l'ensemble du Congrès qui se trouve dans l'opposition face au président américain.
Avec un Sénat gagné par les Républicains, c'est désormais l'ensemble du Congrès qui se trouve dans l'opposition face au président américain.

Le rebond boursier de la matinée s'est confirmé au cours de l'après-midi. Les places européennes sont soutenues par un certain optimisme dû à la victoire républicaine au Sénat.

Le CAC40 évoluait en forte hausse au cours de l'après-midi (+1,45% à 16h20), dans la lignée de Wall Street ayant ouvert en hausse suite à la victoire de l'opposition au Sénat américain. La Chambre des Représentants était quant à elle déjà majoritairement républicaine depuis les dernières élections. Le Congrès américain, qui désigne l'ensemble des deux chambres parlementaires, passe ainsi entièrement sous le contrôle de l'opposition face à Barack Obama.

Les marchés apprécient les partis libéraux

Cette élection entraîne une cohabitation politique qui, de manière assez contre-intuitive, correspondrait historiquement à de bonnes performances boursières. Les marchés saluent par ailleurs généralement la victoire des partis les plus libéraux, ce qui est le cas des Républicains vis-à-vis des Démocrates.

Les investisseurs semblent également enthousiastes vis-à-vis d'un éventuel « regain de puissance » américain suite à ce changement politique. Barack Obama essuie depuis le début de l'année de nombreuses critiques sur son manque d'initiative et ses tergiversations en politique extérieure, notamment en ce qui concerne les conflits en Syrie, en Crimée et en Irak.

Dans ce contexte, le dollar se raffermit face aux autres devises, et l'euro baisse donc de nouveau face à la monnaie américaine, cette fois-ci sans lien direct avec les interventions de la BCE.

Reprise après un mauvais début de semaine

L'élection américaine n'explique toutefois pas l'ensemble du rebond de mercredi. La reprise des marchés est également technique après une séance de forte baisse (-1,52%).

Mardi, le marché s'était inquiété en fin de journée d'une rumeur de dissensions au sein de la BCE au sujet des opérations de rachats d'actifs que le marché attend. Une réunion de la BCE aura lieu jeudi en matinée et une annonce de Mario Draghi surviendra à la mi-journée, avec un fort impact attendu sur les marchés.

Xavier Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jy831 le mercredi 5 nov 2014 à 20:07

    Les riches vont payer moins d impot,les entreprises vont etre dégages de contraintes sociales.donc beaucoup d argent va aller en bourse.Les pauvres qui ont perdu leurs maisons a cause des republicains auteurs de la crise ne vont plus pouvoir se soigner car l obamacare va en prendre un coup.Voila pourquoi une majorité de pauvres ont voté republicain car ils sont aussi intelligents qu une oie.

  • r.espic le mercredi 5 nov 2014 à 20:03

    Le retour à l'esclavage est apprécié par certains, du moins par les plus riches.

  • RBONHOF le mercredi 5 nov 2014 à 19:32

    Désolé, les américains sont braiment c onslorsqu'on voit à la télé l'autre femme, je dirais plutôt, l'autre cowboy qui veut supprimer tout ce qu a fait OBAMAUSA : pays perdu et responsable de tous les maux

  • M4358281 le mercredi 5 nov 2014 à 16:43

    j'ai remplacé o par 0 ( zéro) ..la censure guette

  • M4358281 le mercredi 5 nov 2014 à 16:42

    Lehmann Brothers c'est de sa faute

  • M3748275 le mercredi 5 nov 2014 à 11:36

    Les democrates se seraient maintenus qu'on aurait entendu: Les marches montent, soulages qu'il n'y ai pas de coabitation... La vrais question est: Qu'est-ce qui ne plait pas au marche ??

  • mikel_69 le mercredi 5 nov 2014 à 11:17

    Ils apprécient tellement qu'ils en sont la cause de la crise de 2008 :)

  • squal72 le mercredi 5 nov 2014 à 11:17

    Pour le temps qu'il lui reste, il ne fera plus rien !!! il va attendre la fin tranquillement !!!