La SEC pourrait bientôt autoriser la plate-forme IEX - WSJ

le
2
    NEW YORK, 14 juin (Reuters) - La Securities and Exchange 
Commission (SEC), l'autorité des marchés financiers américains, 
s'apprête à prendre une décision sur le projet du nouvel 
opérateur de marché IEX de lancement d'une plate-forme de 
transactions aux Etats-Unis, et ses services recommandent un feu 
vert, écrit mardi le Wall Street Journal. 
    La plate-forme projetée par IEX se distingue des 
plates-formes existantes car elle serait la seule aux Etats-Unis 
à intégrer un "ralentisseur" (speed bump), c'est à dire un délai 
de 350 millièmes de seconde observé avant l'exécution de tous 
les ordres d'achat ou de vente. 
    Selon IEX, ce principe permettrait d'empêcher les 
discriminations entre investisseurs au profit des adeptes du 
trading à haute fréquence, qui disposent de moyens 
technologiques leur permettant de prendre littéralement de 
vitesse les investisseurs plus lents pour tirer profit des 
signaux de marché.  
    D'autres opérateurs, comme le Nasdaq  NDAQ.O , le New York 
Stock Exchange  ICE.N  et BATS Global Markets  BATS.Z  
s'opposent au projet d'IEX. Le Nasdaq a laissé entendre qu'il 
engagerait un recours en cas de décision favorable de la SEC. 
    Cette dernière doit rendre sa décision au plus tard le 18 
juin. Une source au sein de la SEC a déclaré à Reuters que la 
commission souhaitait favoriser la concurrence et qu'elle 
n'avait pas l'intention de repousser le délai. 
    Selon le Wall Street Journal, les membres de la SEC 
pourraient voter vendredi et approuver le projet. Une 
porte-parole s'est refusée à tout commentaire sur la tenue d'une 
réunion vendredi.  
    Le projet d'IEX a déjà obtenu le soutien de la Financial 
Industry Regulatory Authority (FINRA), dont le vice-président 
Tim Gira a estimé le mois dernier que sa mise en oeuvre devait 
être autorisée "dans l'intérêt de la poursuite de l'innovation". 
     
 
 (Chuck Mikolajczak,; Marc Angrand pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • xenfab il y a 12 mois

    Cela n'a évidemment aucun sens économique, les robots pourquoi pas (genre j'interviens automatiquement sur tel niveau ou telle tendance), à condition justement de ne pas discriminer l'investissement manuel pour de mauvaises raisons.

  • xenfab il y a 12 mois

    Le vrai problème n'est pas tant qu'un ordre soit transmis rapidement, et cela est souhaitable surtout pour du trading CT, mais que les robots détectent un ordre en cours de transmission pour se placer immédiatement au-delà. Ce n'est pas pour rien que toutes les plateformes de trading se sont déplacés à proximité des lieux d'échange et que d'énormes cables ont été installés entre New-York et Londres juste pour gagner quelques dixièmes de secondes sur les ordres placés par les robots !