La police d'Istanbul disperse des participants de la Gay Pride

le
0
    ISTANBUL, 25 juin (Reuters) - La police s'est déployée 
dimanche dans le centre d'Istanbul pour faire respecter 
l'interdiction de la Gay Pride, empêchant l'accès à une grande 
rue et dispersant des groupes qui s'étaient rassemblés à 
proximité. 
    Des policiers équipés de boucliers anti-émeutes et de 
casques ont bouclé les entrées de la rue commerçante Istiklal, 
où les organisateurs comptaient tenir la marche avant que les 
autorités n'annoncent samedi son interdiction en invoquant des 
raisons de sécurité après des menaces d'un groupe 
ultra-nationaliste. 
    De petits groupes de participants se sont malgré tout réunis 
dans des rues latérales en agitant des drapeaux arc-en-ciel,  
symboles de la fierté LGTB. La police a tiré des balles en 
caoutchouc pour disperser un groupe, ont rapporté des témoins, 
et plusieurs personnes ont été interpellées. 
    Par le passé, la marche des fiertés a attiré à Istanbul des 
dizaines de milliers de personnes, ce qui en faisait l'une des 
plus importantes dans le monde musulman. Mais en 2015, elle a 
été dispersée par la police et a été interdite l'an dernier et 
de nouveau cette année, à la suite de menaces lancées par le 
groupe ultra-nationaliste "Foyers d'Alperen". 
     
 
 (Yesim Dimen et Mehmet Caliskan; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant