La Grèce craint la rechute

le
7
La Bourse d'Athènes a dévissé de 20 points la semaine dernière.
La Bourse d'Athènes a dévissé de 20 points la semaine dernière.

Inutile d'être devin pour savoir que la Grèce risque, une fois de plus, de faire trembler les marchés cette semaine. Et pour cause, le premier des trois tours de l'élection présidentielle se tient mercredi 17 décembre, et tout porte à croire que le gouvernement de coalition ne pourra pas obtenir les 200 voix nécessaires, sur les 300 députés, pour faire élire Stavros Dimas, le candidat proposé par le premier ministre grec Antonis Samaras. L'annonce de la tenue de la présidentielle anticipée a provoqué un mini krach sur les marchés européens et la Bourse d'Athènes a reculé 12,78 points, soit près de 22 milliards d'euros de pertes, record historique inégalé depuis 1987. Il n'empêche, Antonis Samaras a voulu tenter le tout pour le tout. Ainsi, au lieu de se tenir au mois de mars 2015, les élections se tiendront les 17, 23 et 29 décembre prochains. Or dans ce régime parlementaire, si le candidat proposé n'obtient pas respectivement 200 voix aux deux premiers tours ou 180 au troisième tour, alors le gouvernement est renversé pour laisser place à des élections générales anticipées. Celles-ci se tiendraient alors début février. Le spectre de l'instabilité politique qu'a connue le pays au printemps 2012 refait surface. Cette fois, les créanciers publics du pays, comme les investisseurs, ne cachent pas leur inquiétude à l'arrivée probable au pouvoir du Syriza, le parti de gauche radicale, dont le chef Alexis Tsipras, considéré comme le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le lundi 15 déc 2014 à 15:31

    C'est un euphémisme ( mot d'origine grecque )bien sûr qu'elle rechute la Grèce elle n'a jamais relevé le nez

  • domin288 le lundi 15 déc 2014 à 14:23

    Ne demandez pas à ces parvenus de penser aux autres, ils en penseront que si cela leur apporte un peu plus de pouvoir et de puissance.

  • domin288 le lundi 15 déc 2014 à 14:23

    @gacher, qui vous prouve que l'"on" n'a pas fait faire faillite au fond DSK dans le but qu'il ne se relève pas! Dans la politique, ceux qui sont au pouvoir, on un pouvoir de nuisance exorbitant, que ce soit en démocratie ou tout autre type de gestion d'état. Ils ne sont pas nuls, ils font comme Fouché, ils se servent les premiers et se construisent des Vaux le Vicomte "à tire larigot ".

  • gacher le lundi 15 déc 2014 à 14:16

    on a viré DSK, qui a réussi a faire faillite avec son fond, ca donne une idée de la qualité du gestionnaire, et on a eu un pantin coureur de jupon, plus nul que dsk et on voit que le PS est composé d'une bande de crétins nullissimes. Après NS et l'UMP qui avait aussi prouvé que la nullité de ces membres est exceptionnelle, on voit qu'ils sont tellement obtus qu'ils remettent les mêmes à leur direction. Ca prouve que ces partis sont tous des sommets de la bétise

  • nayara10 le lundi 15 déc 2014 à 14:14

    La Grèce fait une petite crise de jalousie...L'UKRAINE frappe aussi à la porte et là,c'est KÔÔLÔSSAL.......

  • N041866 le lundi 15 déc 2014 à 14:13

    Heureusement qu'ils ont aube dorée pour y répondre !!

  • d.e.s.t. le lundi 15 déc 2014 à 13:56

    Il n' y aura qu'Angela pour nous protéger, car l'ectoplasme de l'Elysée ne pense plus qu'à ses voyages touristiques, ses points de retraite et son scooter!