La grande distribution riposte à la hausse de sa taxation

le
74
LA GRANDE DISTRIBUTION RÉPOND À LA HAUSSE DE SA TAXATION
LA GRANDE DISTRIBUTION RÉPOND À LA HAUSSE DE SA TAXATION

PARIS (Reuters) - Les acteurs de la grande distribution, ulcérés par l'augmentation de 50% de la taxe sur les surfaces commerciales (Tascom) votée mardi par l'Assemblée nationale, ont rétorqué mercredi en annonçant la suspension de la mise en oeuvre de l'accord sur les contrats de génération et l'annulation de toutes les négociations sociales en cours.

La Fédération du commerce et de la distribution (FCD) estime dans un communiqué que cette hausse "n'a aucune justification" et quelle vise simplement à "annuler les baisses de charges décidées depuis deux ans".

Elle lance un appel solennel au président de la République pour qu'il "fasse respecter les engagements de stabilité fiscale (...) et annule ces décisions irresponsables qui vont faire reculer l'activité et l'emploi en France".

Principale bénéficiaire du CICE (crédit d'impôt compétitivité emploi) derrière La Poste, la grande distribution estime que ce dispositif a favorisé la création de 14.000 emplois nouveaux en 2013.

Or, selon la FCD, les récentes mesures prises ou annoncées (intégration des temps de pause dans les allègements de charges, hausse de la Tascom, restriction à l'ouverture des magasins en soirée) vont se traduire par la suppression de 35.000 emplois dans le secteur à brève échéance.

En représailles, la fédération annonce la suspension de la mise en oeuvre de l'accord sur les contrats de génération, qui prévoyait 30.000 embauches sur trois ans, et menace d'annuler toutes les négociations sociales en cours, notamment celles sur les contreparties du pacte dit de responsabilité.

La Tascom, qui touche les surfaces commerciales alimentaires et non alimentaires supérieures à 2.500 m2, vise principalement les hypermarchés.

Le texte voté stipule que les autorisations administratives d'ouverture accordent un quasi-monopole local aux distributeurs et que ces derniers ont bénéficié du CICE alors même qu'ils ne sont pas en concurrence avec des entreprises étrangères.

La Tascom s'élève aujourd'hui à 34,12 euros par mètre carré et par an. Elle coûte, selon les estimations de CM-CIC Securities, environ 100 millions d'euros à Leclerc, très exposé aux très grandes surfaces, 70 millions à Carrefour et 30 millions à Casino.

"Il est normal que les grandes surfaces visées soient plus imposées que les autres commerces, du fait de leur position de marché, de leur pouvoir de négociation par rapport aux fournisseurs et de l'importance de protéger les petites commerces de centre-ville", a déclaré devant les députés Christian Eckert, secrétaire d'Etat au Budget.

Christian Devismes, analyste de CM-CIC Securities, estime que le CICE a rapporté en 2014 entre 80 et 100 millions d'euros à Carrefour et Leclerc, respectivement numéro un et numéro deux de la distribution en France, et 50 à 60 millions à Casino.

La hausse de la Tascom devrait rapporter à l'Etat 200 millions d'euros en 2015.

(Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 4 déc 2014 à 14:39

    Un SCOOP...Le dévoiement de l’éducation nationale par le PS…Non seulement le PS l’autorise, mais il en est l’instigateur !...A écouter jusqu’au bout et à transmettre au maximum, pour sauver nos enfants, s’il en est encore TEMPS…> http://www.youtube.com/embed/7waAbs5hDa0

  • M1589075 le jeudi 4 déc 2014 à 12:23

    Ils ont raison le niveau de taxation devient de la spoliation vu le niveau des margesRas le bol de ce gouvernement de taxateurs spoliateurs et incompétentsJe soutiens la lutte

  • mucius le jeudi 4 déc 2014 à 11:23

    Cette taxe sur les grandes surfaces va faire monter les prix. C'est un impôt sur la consommation supplémentaire pour couvrir les besoins de l'Etat racketteur qui doit payer ses assistés.

  • mucius le jeudi 4 déc 2014 à 11:21

    "Elle a créé des sous emplois sous payés". C'est vrai qu'il vaut des contrats aidés qui ne débouchent sur rien ou du vrai chomedu! Chacun peut constater que le commerce de proximité pratique des prix 50% plus élevés. Il suffit de rapporter ça aux dépenses ménagères pour estimer la baisse du niveau de vie s'il n'y avait que les commerces d'antan qui plaisent tant aux passéistes.

  • kram123 le jeudi 4 déc 2014 à 10:51

    La gsa va reporter cette nouvelle taxe sur ses prix de vente...

  • mfouche2 le jeudi 4 déc 2014 à 09:59

    "La grande distribution" merveilleuse invention française (même si les américains nous avaient inspiré , nous avons poussé le bouchon bien plus loin qu eux ) a été un des facteurs les plus importants du déclin français . Elle a tué le commerce de proximité , détruisant emplois et richesse . De plus elle a créé une culture du toujours moins cher , spirale infernale d appauvrissement global du pays . Elle a créé des sous emplois sous payés. Elle vend des produits à bas coût importés d 'Asie.

  • mucius le jeudi 4 déc 2014 à 09:26

    Tout le monde pleurerait la disparition des grandes surfaces. La forte de hausse du panier de la ménagère qui s'en suivrait serait une vraie catastrophe. Ecrire le contraire traduit une méconnaissance des règles économiques de base typiquement française.

  • M7097610 le jeudi 4 déc 2014 à 09:08

    personne ne pleurera la disparition des grandes surfaces

  • M7097610 le jeudi 4 déc 2014 à 09:08

    leurs centrales d'achat et de reférencement sont toutes en belgique ou suisse.. La marge n'est plus en france depuis longtemps, n'est pas monsieur Mulliez.

  • M7097610 le mercredi 3 déc 2014 à 19:32

    les communes perdent des dotations d'Etat et cherchent des relais pour augmenter leurs recettes... Les GMS vont maintenant perdre de l'argent mais l'ecommerce !