La France repasse 6ème économie mondiale

le
3

La France perd une place au classement des plus grandes puissances mondiales.
La France perd une place au classement des plus grandes puissances mondiales.

Le Royaume-Uni est repassé devant la France en termes de PIB nominal grâce à une économie en plein redémarrage. La France redevient ainsi la 6ème économie mondiale, comme en 2007.

Le symbole est bien là : selon les dernières estimations, la France vient de perdre une place au profit du Royaume-Uni en termes de PIB nominal. Le PIB britannique est ainsi estimé à 2232 milliards d'euros contre 2134 milliards d'euros pour la France. Attention toutefois à l'interprétation de cette nouvelle : une partie du phénomène provient tout simplement de l'évolution de la parité euro-livre sterling.

Effet de change

Le recul de la France au classement des grandes économies mondiales doit beaucoup à l'affaiblissement de l'euro. La parité euro-livre sterling est passée sous les 0,8 euros pour 1 livre en toute fin d'année dernière, représentant une hausse de la livre de l'ordre de 5 à 6% face à la monnaie unique sur l'année 2014. L'évolution de la parité augmente ainsi de manière un peu biaisée le niveau du PIB britannique par rapport au PIB français après une conversion en euros ou en dollars.

Croissance britannique, stagnation française

Malgré l'effet de change très significatif, les fondements économiques réels sont également bien présents. Il n'aura échappé à personne que le PIB français a tendance à stagner ces dernières années tandis que celui du Royaume-Uni a cru d'environ 3% en 2014 (à déflater d'une inflation de 1,5%).

Retour à la situation de 2007

Qu'on ne se trompe pas : la France ne vient pas d'être dépassée pour la première fois par l'économie d'outre-Manche. Avant la crise financière de 2008, le Royaume-Uni était largement au-dessus de la France en termes de PIB converti en euros ou dollars. En 2007, le PIB britannique était de 2164 milliards d'euros contre 1946 milliards d'euros en France.

Toute la différence provient des années 2008 et 2009. En France, la récession avait été très faible et concentrée sur l'année 2009 uniquement. Au Royaume-Uni en revanche, le plongeon de l'économie, très financiarisée, avait été beaucoup plus fort. Surtout, la livre s'était fortement dévaluée face à l'euro au cours de ces années. Ainsi fin 2009, le PIB britannique ne valait plus que 1667 milliards d'euros, alors que le PIB français était resté à 1939 milliards d'euros. La France était alors devenue la cinquième puissance mondiale... sans que l'économie ait fondamentalement changé.

X.Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le mercredi 7 jan 2015 à 21:45

    Ne vosu inquiétez pas la bande de mafieux ne va tarder à compter les jeux, la drogue et la prostitution française dans le PIB français; c'est européen; et dans ce domaine, on excelle pas mal car tout le monde en croque!

  • fortunos le mercredi 7 jan 2015 à 18:49

    L excellent auteur de cet article a completement oublié(mais ca arrive a tout le monde) que depuis 2014,les chiffres de la prostitution et de la drogue sont inclus dans le pib anglaisEn realite si la France fait pareil,le royaume uni reste bien a la sixieme place!!!

  • d.e.s.t. le mercredi 7 jan 2015 à 18:45

    On ne peut pas comparer Cameron actif et déterminé et ECTOPLASME 1er, inactif, lymphatique et terrorisé par son ombre! Et ça se voit dans les résultats économiques!